De la danse pour tous les goûts

La danse est une discipline qui couvre de nombreux styles. Quatre acteurs évoquent ces styles si différents les uns des autres.

 

Laure Ibanez – Championne de France de salsa

« Mon partenaire de danse, Jordan Mouillerac, m’avait proposé de participer au championnat de France. On était outsiders, mais nous avons finalement gagné. Durant la compétition, on a senti qu’il se passait quelque chose, le public nous poussait, on entendait les clameurs dans la salle pour nous soutenir. Dans la vie d’un sportif, entendre la Marseillaise au moins une fois dans sa vie, c’est énorme. C’est un souvenir inoubliable. Cela nous a aussi permis de participer aux championnats du monde, en Pologne. »

Clara Severy – Championne du monde de danse country

« J’ai démarré la danse country à l’âge de 7 ans et la compétition un an plus tard. C’est un style qui m’a tout de suite plu. Je pratique aussi la danse en couple, mais la danse country est ma principale spécialité. C’est un style qui permet de s’exprimer pleinement, il y a aussi une atmosphère particulière dans les compétitions, avec une véritable convivialité. C’est un style de danse qui ne rassemble que des passionnés. »

Christophe Atry – Organisateur du championnat de France UNSS de danse hip-hop 2019

« Le hip-hop est une activité à découvrir. Cette discipline a une très bonne image auprès des jeunes. Elle leur permet de s’exprimer librement. C’est du théâtre dansant. Ils vivent vraiment leurs chorégraphies, se libèrent totalement. C’est un véritable langage corporel. Le championnat de France UNSS 2019 a vraiment été une compétition de très haute volée, le niveau progresse d’année en année avec de plus en plus d’équipes participantes. »

Priscille Duflot – Vice-championne d’Europe de Pole Dance

« J’ai fait beaucoup de danse classique dans un premier temps, puis contemporaine avant de découvrir le pole dance, via Internet, et de me former pour devenir professeur. Ce que j’aime dans cette discipline, c’est l’alliance de la chorégraphie et du côté sportif. Ce qui est super avec cette discipline, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’en faire pendant six mois pour apprendre à faire des figures. »

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : Laure Ibanez
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE