SPORTMAG.fr

Loïc Gouget : « Je voulais prendre ma revanche »

2nids N7 / Loïc Gouget
La France a largement dominé les derniers championnats du monde Assaut en Bulgarie. Loïc Gouget a remporté l’or dans la catégorie des 80kg, complétant ainsi une collection bien remplie.
Loïc, quel est votre sentiment après ce titre de champion du monde ?

Forcément beaucoup de satisfaction, car ce titre était l’objectif. J’avais déjà eu la chance de participer aux championnats du monde il y a deux ans et j’avais perdu en demi-finale. Du coup, je voulais prendre ma revanche cette année. J’ai bien préparé mon affaire en effectuant une très bonne préparation tout au long de l’année. Je n’avais envie de laisser aucune place au doute.

Comment s’est déroulé votre parcours durant la compétition ?

Il y avait six poules de trois athlètes. De mon côté, j’ai débuté face à un Serbe puis contre un Ukrainien. J’ai gagné ces deux oppositions sans me sentir en danger. Je me suis ensuite retrouvé en demi-finale face à un Croate qui avait un niveau beaucoup plus élevé. Mais son style de boxe me correspondait bien et j’ai su m’en sortir. En finale, j’étais opposé à un Belge que j’avais déjà rencontré en finale européenne l’an dernier. J’étais en confiance et j’ai su me mettre dans les bonnes conditions physiques et mentales pour le battre.

Votre collection de titres est donc désormais complète…

En effet. Cela fait quatre ans d’affilée que je suis champion de France, j’ai obtenu le titre européen en 2015 et 2017. Désormais, je suis également champion du monde. C’est vraiment une grande satisfaction d’avoir réussi à faire le tour en Assaut, c’est une consécration.

Justement, pourquoi avoir opté pour l’Assaut plutôt que le Combat ?

Étant plus jeune, j’avais commencé par de l’Assaut et c’est ce qui m’a donné goût à la compétition. Je suis ensuite passé au Combat durant quelques années, je suis même devenu vice-champion de France chez les juniors. Il y a six ans, je me suis finalement remis à l’Assaut, car le club dans lequel j’étais ne prenait plus de combattants. Actuellement, j’ai du mal à dégager beaucoup de temps pour aller m’entraîner, du coup l’Assaut me convient bien, car c’est une discipline qui demande une hygiène de vie moins exigeante que le Combat.

Selon vous, qu’est-ce qui fait le succès de cette équipe de France ?

Il y a une vraie force collective, c’était déjà le cas l’année dernière lorsque nous avions remporté tous les titres européens. Cette année, la cohésion était à nouveau au rendez-vous grâce à quatre stages que nous avons effectués tous ensemble, en amont de la compétition. On a réussi à créer une unité et c’est ce qui fait la recette de notre succès sur les différents championnats.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *