La Savate mise sur sa jeunesse

La France a brillé durant l’été lors des championnats Assaut Jeunes de Savate. Avec 40% de jeunes licenciés dans ses rangs, la FFSavate mise d’ailleurs énormément sur cette jeunesse comme l’explique Isabelle Coquiard, membre du Comité Directeur et responsable de la commission jeunes de la FFSavate.

 

Quel bilan tirez-vous des championnats Assaut Jeunes qui se sont déroulés cet été ?
Un excellent bilan, puisque l’équipe de France a remporté 15 médailles, dont 11 en or et 4 en argent. C’est évidemment un élément très positif de voir nos jeunes briller sur les plus grandes compétitions internationales, cela valide le travail accompli tout au long de l’année, mais aussi la politique menée par la fédération.

 

Justement, quelle est la politique de la FFSavate concernant les jeunes ?
Nous mettons en place une politique qui prévoit notamment l’organisation de stages à destination des jeunes. Ces stages sont répartis à plusieurs périodes de l’année. Il y a également un stage jeunes officiels lors des prochaines vacances de la Toussaint. C’est un stage qui concerne tous les jeunes qui arbitrent. Nous mettons aussi en place des championnats de jeunes, qui rassemblent de plus en plus de participants. Le dernier championnat de France en date s’est déroulé à Boulogne-sur-Mer et a rassemblé 280 jeunes. C’est justement ce rendez-vous qui nous a permis de constituer par la suite une équipe compétitive pour les championnats du monde.

 

 

La détection est-elle est aspect essentiel de la politique menée ?
Tout à fait, nous mettons notamment en place un stage destiné à la catégorie Minimes. Cela nous permet d’évaluer, dès un âge assez précoce, les qualités, capacités et surtout le potentiel des jeunes présents. Ce système de stages nous permet vraiment de suivre l’évolution de ces jeunes au fil du temps. C’est aussi cela qui participe aux nombreux succès des équipes de France d’année en année.

 

Ces jeunes représentent-ils une part importante des licenciés de la FFSavate ?
En effet, environ 40% des licenciés de la fédération sont des jeunes. Il est donc important de leur proposer une politique attractive, afin de les garder. Lorsqu’ils passent chez les Juniors, il arrive que des jeunes abandonnent le sport par rapport aux études notamment. Leur proposer des stages et des compétitions, afin qu’ils exploitent leur potentiel, est le meilleur moyen de les garder.

Propos recueillis par Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE