SPORTMAG.fr

Christophe Neuville : « On vise le carton plein »

AANSART
Du 17 au 21 octobre, l’équipe de France de Savate se rend en Bulgarie afin de disputer les championnats du monde Assaut. Pour Christophe Neuville, entraîneur national, l’objectif est clair : revenir avec de l’or dans toutes les catégories.

 

Avec quelle ambition l’équipe de France aborde-t-elle ces Mondiaux ?

Nous sommes la nation phare en Savate et il faut donc l’assumer. On entend faire le maximum pour l’emporter dans toutes les catégories. Il va falloir serrer les rangs et être à 100% pour que chacun puisse accéder à ce titre de champion du monde. On vise le carton plein. On sait que c’est ambitieux, et on sait également qu’on sera fortement attendu par la concurrence.

Justement, quelles sont les nations dont il faudra se méfier lors de ces Mondiaux ?

En ce moment, l’Italie dispose d’une très belle équipe. Ce sera une nation dont il faudra se méfier. La Serbie et la Croatie seront aussi au rendez-vous. La Belgique est une nation qui pratique la Savate depuis au moins aussi longtemps que nous, c’est donc un adversaire qui est toujours présent sur les grandes compétitions. Il y aura de la concurrence, c’est certain, aussi bien chez les femmes que chez les hommes.

Comment s’est déroulée la préparation en amont de l’événement ?

Très bien, nous avons organisé trois stages afin d’être prêts pour la compétition. Dès lundi, avant de partir pour la Bulgarie, nous serons à l’INSEP pour un tout dernier « mini-stage ». Durant toute cette période, j’ai trouvé les athlètes très impliqués, mobilisés et assidus. Ils sont conscients que chaque étape de la préparation est essentielle et que cela va forcément influencer leurs performances lors des championnats du monde. La prochaine étape consiste à travailler un peu plus sur l’aspect psychologique avant le début de l’événement : rassurer les acquis et faire preuve d’intelligence et d’adaptation en vue de la compétition.

Un mot sur cette équipe de France Assaut, comment la décririez-vous ?

C’est une équipe avec un bon mélange. On a pas mal de jeunes qui sont arrivés, notamment au sein de l’équipe féminine. L’équipe masculine est un peu plus expérimentée, avec des athlètes qui ont passé la trentaine. Mais on retrouve aussi deux athlètes de 18 ans. Il y a donc ce mélange des genres qui donne une équipe équilibrée.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *