Présentation de la 6e édition du Serre Che Trail Salomon

La 6e édition du Serre Che Trail Salomon, les 14 et 15 septembre, permettra aux coureurs de différents niveaux d’évoluer dans le décor des massifs des Cerces et des Écrins. Présentation de l’épreuve avec Olivier Gaucher, président de l’association Trail Running Attitude.

 

Quels sont les différents parcours proposés aux traileurs pour cette 6e édition ?

Les participants auront le choix entre trois formats tous au départ de Monêtier-les-Bains. Samedi, le Tour des Chapelles, parcours de 12 km avec 600 m de dénivelé positif, devrait attirer environ 500 coureurs. Le dimanche, le départ du Grand Tour des Cerces, course de 50 km et 4000 m de dénivelé positif, sera donné en nocturne à 6 h. Il est possible de participer en relais à cette épreuve. Le Petit Tour des Cerces, qui lui s’étend sur 26 km avec 1800 m de dénivelé positif, partira à 8 h. Le nouveau Challenge 12/26 permet de cumuler le temps des deux courses. Par ailleurs, le club d’athlétisme local Cross sport Serre Chevalier organise la Serre Che Kids, des courses pour les enfants de 500 m à 4 km selon les âges sur le front de neige de Pré Chabert de Monêtier-les-Bains.

Quelles sont les principales difficultés de ces parcours ?

Il y a beaucoup de dénivelés, de sentiers. Plus de 95% du tracé est hors route, sauf à la sortie du village. Les traileurs engagés dans le Grand Tour des Cerces vont passer trois cols à plus de 2 500 m, le col de la Roche noire, le col du Granon et le Grand Aréa. Le col du Granon se trouve à mi-parcours. Le ravitaillement et le poste de secours avec les médecins seront situés à cet endroit. C’est un lieu accessible, où les coureurs seront visibles pour les spectateurs et les accompagnateurs. C’est une vraie vitrine pour le Serre Che Trail Salomon.

Les inscriptions sont limitées à 1 500 coureurs. Pensez-vous atteindre ce nombre ?

On ne sera pas loin des 1 400 à 1450 participants. L’organisation a choisi de limiter le nombre d’inscriptions pour que les coureurs puissent bien évoluer sur les sentiers. On peut encore prendre des inscriptions le jour même, s’il reste de la place. On s’attend à un bon niveau national et international. Gautier Airiau, vice-champion de France 2019 de trail long, sera au départ du 50 km.

À lire également > Le programme du Serre Che Trail Salomon

Pourquoi avoir choisi la période mi-septembre pour organiser ce Serre Che Trail Salomon ?

Nous avons placé cette course en fin d’été afin de faire découvrir le Massif des Écrins, lors du Tour des Chapelles, et le Massif des Cerces dans la vallée de Serre Chevalier, loin des remontées mécaniques et des pylônes. Nous voulons dévoiler tout ce que ce joli massif peut proposer, en mettre plein les yeux aux coureurs. À peine plus de 10% des inscrits sont Hauts-Alpins. Nous faisons découvrir la vallée à ceux qui ne la connaissent pas.

Ce décor est-il la principale force de cette épreuve pour attirer les coureurs ?

Notre identité est un atout. Le Serre Che Trail Salomon est une épreuve à taille humaine. Nous sommes 150 bénévoles, tous issus du secours en montagne et bien installés dans la vallée, dans l’association Trail Running Attitude, affiliée à la Fédération française d’athlétisme. Nous travaillons sur ce trail depuis 6 ans et tout se passe bien. Nous avons de plus en plus de retombées.

Plus de renseignements > www.trail-serre-chevalier.com

Comment votre association arrive-t-elle à organiser une telle épreuve ?

Nous avons le soutien financier de la Région Sud et du département des Hautes-Alpes. Les inscriptions apportent la moitié de notre budget, ce qui manque est complété par ces collectivités. L’association est également partenaire de l’Office de tourisme.

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : © Cyrille Quintard
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE