Mobil’Forme, le sport santé en milieu rural

Le Comité régional du sport en milieu rural Provence-Alpes-Côte d’Azur a développé le dispositif Mobil’Forme afin d’animer des séances de sport santé directement dans des villages, en lien avec des associations.

 

En cette saison 2019-2020, le Comité régional du sport en milieu rural (CRSMR) Provence-Alpes-Côte d’Azur a créé le dispositif Mobil’Forme. Sur le modèle de Mobil’Sport, lancé par la Fédération nationale (FNSMR) en 2015, il prend la forme d’une camionnette équipée de matériel sportif varié, conduit par un éducateur sportif qui se déplace dans les villages en manque d’infrastructures sportives. La principale différence : les séances s’adressent plus particulièrement à des personnes atteintes de pathologies chroniques, dans le but d’améliorer la santé et de prévenir les risques de la sédentarité. « L’objectif est de développer un service de proximité pour les associations locales dans un secteur où il y a eu peu ou pas de sport santé », explique Florie Sibourd, agent de développement sportif au CRSMR Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

90 participants

Actuellement, Mobil’Forme est étendu sur huit communes des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. « Le siège du Comité régional se trouvant à Charleval, c’était plus facile de démarrer dans un secteur proche », confie Florie Sibourd, qui est également enseignante Activités physiques adaptées (APA). Le CRSMR est en lien avec huit associations dont le rôle des adhérents est indispensable dans la mise à disposition des salles, la communication et même dans les interventions encadrées par des professionnels du sport santé, comme avec l’association Wellness Fitness dans les foyers ruraux de Viens et Saint-Martin-de-Castillon, dans le Vaucluse. Actuellement, 90 personnes participent gratuitement à ce programme en groupes restreints, entre renforcement musculaire et circuit training en passant par de la marche nordique et des sports collectifs, afin de favoriser la convivialité et les échanges. La forte assiduité des participants ainsi que le soutien de plusieurs médecins sont des facteurs encourageants pour ce nouveau dispositif.

 

 

Aller plus loin dans la région

Dans le Vaucluse, les séances ont été financées par les fonds européens LEADER et soutenues par le Groupe d’Actions Locales Haute Provence-Luberon, tandis que dans les Bouches-du-Rhône, le programme est pris en charge par l’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le Comité régional du sport en milieu rural Provence-Alpes-Côte d’Azur a la volonté d’augmenter ce réseau avec d’autres associations plus loin sur le territoire. « Si une association ou une commune identifie un besoin, nous pouvons proposer nos interventions », souligne l’agent de développement, avant de rappeler : « Mobil’Forme est encore nouveau. Nous voulons d’abord le consolider avant de l’étendre. »

 

 

Voir aussi > SportColl 2020 : interview de Johann Behr

 

 

Leslie Mucret
Crédit photo : MGEN
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE