Gymnastique – Sheyen Petit : « Ce sport est addictif »

Sheyen Petit participe à ses premiers championnats d’Europe à partir de mercredi à Bâle en Suisse. La Varoise de 18 ans espère briller sur le concours général et plus particulièrement à la poutre.

 

Pouvez-vous nous expliquer votre parcours ?

J’ai commencé la gymnastique à 6 ans à Fréjus. Je suis allée à Draguignan à 8 ans avant de rentrer au pré-Pôle de Toulon. Au collège, j’ai intégré le Pôle toujours à Toulon. Lors de ma rentrée en troisième, j’ai rejoint le Pôle France de Marseille.

 

Comment avez-vous vécu ces années d’enfance rythmées par la gymnastique à haut niveau ?

C’était difficile, petite, de quitter mes parents. Je les voyais tous les week-ends et c’était déjà bien par rapport à certaines de mes camarades. Mes parents m’ont toujours soutenue. Je ne les remercierai jamais assez. Sans eux, j’aurais peut-être déjà arrêté. J’ai pu passer ces périodes difficiles grâce à toutes les personnes qui m’entourent.

 

La passion de votre sport a aussi dû vous aider à garder le cap…

J’ai souvent eu l’impression de ne pas être passionnée comme tout le monde. Mais ce sport est addictif. Il est difficile mais procure de bons moments et j’en ai besoin comme une habitude.

 

Vos entraîneurs ont forcément une place importante dans votre parcours…

Je ne suis pas une gymnaste facile. Ils ont su trouver mon schéma de préparation. Je ne m’entraîne pas comme tout le monde. Je suis perfectionniste et je manque de patience. Je peux me renfermer sur moi-même en cas d’échec. Ils m’ont fait évoluer pour prendre plus de plaisir à l’entraînement.

 

Ce seront vos premiers championnats d’Europe. Que représente cette compétition dans votre carrière ?

C’est une grande satisfaction, un des objectifs dans mon parcours. J’espère que cela ne s’arrêtera pas là mais pour une première, c’est un grand moment. Je vais participer au concours général avec les quatre agrès. Pour la qualification, je souhaite faire une compétition avec de la réussite et de la qualité. Si je fais ce que j’ai à faire, j’espère que cela amènera une qualification en finale du concours général et à la poutre.

 

Les Jeux Olympiques de Tokyo sont-ils un objectif particulier dans votre saison ?

J’envisage d’aller à Tokyo. Je suis dans la course à la qualification. C’est un de mes objectifs. Toutes les compétitions sont importantes à partir de maintenant. Si je réalise de bons championnats d’Europe et que je rentre dans les points, j’aurais des chances d’y aller. Je vais tout faire pour réussir. Les Jeux représentent le but final de mon schéma sportif.

Propos recueillis par Loïc Feltrin
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE