Des randonnées urbaines pour une autre vision de Marseille

Olivier Duvallet a créé la marque Urban Hike pour proposer trois parcours de randonnées urbaines dans Marseille. Une activité à la fois culturelle, contemplative et sportive, accessible même pendant cette pandémie de Covid-19.

Visiter Marseille sous un autre angle et de manière sportive, tel est le but d’Olivier Duvallet, fondateur de la marque Urban Hike en octobre 2019. « Je veux proposer des visites guidées de Marseille qui cassent les codes, qui offrent un temps de contemplation et permet la découverte des petits coins cachés de la ville », décrit Olivier Duvallet. « À pied, on peut accéder à beaucoup d’endroits moins connus et impossibles à rejoindre en voiture. » Titulaire de deux masters en urbanisme et en cartographie et fort d’une expérience professionnelle à l’agence d’urbanisme de l’Agglomération de Marseille, Olivier Duvallet s’est lancé de cette aventure fin 2019 en plaçant une annonce sur AirBnb expérience, le volet activité de la plateforme de location. « En janvier, j’ai obtenu le statut d’auto-entrepreneur et j’ai profité du confinement pour créer mon propre site internet », relate-t-il.

 

Trois parcours pour mieux connaître Marseille

Olivier Duvallet propose trois circuits pour mieux faire découvrir les secrets de la Cité Phocéenne. Enfin, seulement deux actuellement. « Le parcours Puzzles Urbains passe par des endroits où il y a beaucoup de monde pour mieux comprendre l’architecture des quartiers du centre-ville. Il a été mis sur pause dans ce contexte actuel », explique le guide. Le circuit appelé Mer et Sommet s’étend sur 10 km à accomplir en 3h30. « Il propose un équilibre entre le contemplatif et l’apprentissage de Marseille. Avec 400 m de dénivelé, cela suffit pour que des gens peu habitués au sport se dépensent », détaille Olivier Duvallet. En revanche, pas le temps de traîner sur le parcours Collines du centre pour boucler ses 14 km en 3 h 30. « Je fais découvrir les collines de la ville et il faut donc monter et descendre des escaliers pour les explorer. Il y a près de 800 marches sur ce circuit. Il est très apprécié des gens du coin qui veulent découvrir les environs de Marseille tout en faisant du sport. » Le fondateur d’Urban Hike a amené des touristes et des locaux entre 150 et 160 fois sur le parcours Mer et Sommet ; une trentaine de fois à travers les hauteurs de la Cité Phocéenne cette année. En tout, 550 personnes ont profité de ses lumières en 2020. « Les randonnées urbaines ont bien marché cet été auprès de touristes qui cherchaient une activité sportive. En septembre, la fréquentation a baissé en même temps que les réservations dans les hôtels à cause de l’annulation de plusieurs événements, dont la Foire internationale de Marseille. J’ai reçu beaucoup de locaux dans cette période », résume-t-il.

 

Une activité praticable au temps du Covid

Dans ce contexte de restrictions pour lutter contre la pandémie de Covid-19, les randonnées urbaines de Marseille sortent du lot. « J’ai la chance de proposer une activité qui passe entre les gouttes des mesures sanitaires », souligne Olivier Duvallet. Le guide a d’ailleurs signé la charte “Safe Welcome” de l’Office de Tourisme de Marseille qui certifie une sécurité sanitaire. « Les randonnées urbaines de Marseille se déroulent en extérieur dans des lieux larges qui permettent la distanciation sociale et à l’écart de la foule. On se retrouve dans des coins calmes où il est possible de se parler en étant loin. J’aime bien avoir des petites assemblées, donc je ferme les inscriptions dès qu’il y a quatre ou cinq personnes, sauf si ce sont des groupes déjà constitués comme des familles ou des collègues dans une entreprise pour du team building. J’estime que c’est un devoir en tant que guide de rappeler les gestes barrières, alors je propose des masques pour les clients qui n’en ont pas et du gel hydroalcoolique. » La marque Urban Hike a donné des idées à des confrères. « J’ai des contacts avec un guide qui aimerait développer les randonnées urbaines à Lyon. Il pourrait se servir de mon site internet et nous pensons à monter des opérations de marketing communes en synergie avec les institutions du tourisme. » Olivier Duvallet a plein de projets en tête pour accroître son activité : ajouter une randonnée nocturne – mais il devra attendre la fin du couvre-feu – , exporter son concept à Aix et Avignon ou encore proposer une randonnée guidée de cinq à sept jours à travers les petits villages situés sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Plus de renseignements > http://urbanhike.fr/

Leslie Mucret
Crédit photo : Urban Hike 2020
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE