Un Club RH Occitanie au service du mouvement sportif

Le CROS Occitanie a souhaité proposer un lieu d’échanges, de partage et d’accompagnement juridique : le Club RH Occitanie. Ce dernier a notamment pour objectif d’accompagner la structuration et la professionnalisation du mouvement sportif régional, comme l’explique Émilie Lepron, directrice du CROS Occitanie.

 

Qu’est-ce qui a motivé le CROS à proposer un Club RH Occitanie ?

Le Mouvement Sportif se compose d’associations diverses et variées. De nombreuses structures régionales sont employeuses, confrontées à des problématiques de gestion de ressources humaines semblables. Face à ce constat, le CROS Occitanie a souhaité proposer un lieu d’échanges, de partages de bonnes pratiques et d’accompagnement juridique, pour aider les têtes de réseau à monter en compétence et à s’organiser en interne pour traiter au mieux les questions en lien avec le droit social et le management au quotidien. Cette démarche, encouragée par le CoSMoS (Conseil Social du Mouvement Sportif), intègre le cabinet Barthélémy qui assure l’animation des interventions et l’apport théorique et juridique. 3 sessions sont prévues en 2021 (1 par trimestre), traitant de 3 sujets.

 

Quel est l’objectif de ce dispositif ?

Les objectifs sont multiples : de manière globale, le CLUB RH OCCITANIE vise à accompagner la structuration et la professionnalisation du Mouvement Sportif. Il se veut être un véritable lieu d’échanges et de partages, entre professionnels et dirigeants bénévoles en charge de la gestion des ressources humaines. De manière plus opérationnelle et concrète, nous avons également l’ambition, qu’à travers ce CLUB RH OCCITANIE, les participants montent en compétences et se dotent d’outils pour faire face aux situations quotidiennes.

 

En quoi le développement de la gestion RH est-il capital pour le mouvement sportif ?

Le secteur du sport se professionnalise depuis plusieurs années, avec la création d’emplois en tous genres (éducateurs sportifs, chargés de projets, directeurs…). Les dirigeants bénévoles se retrouvent à la tête « d’entreprises » de toutes tailles, dont il faut assurer une gestion répondant au droit du travail, droit social et en lien avec la Convention Nationale du Sport notamment. Ils sont parfois épaulés par des postes de direction, mais il est indispensable que ce binôme élu/salarié dispose de toutes les connaissances nécessaires en matière de gestion de ressources humaines, pour optimiser le capital humain de nos structures, dans un cadre légal et transparent. De plus, le contexte dans lequel nous évoluons depuis plus d’un an a modifié les pratiques de travail, il est important que nos associations soient en capacité d’adapter leur gestion RH en respectant les mesures qui ont évolué.

 

Est-ce un sujet sur lequel les associations vous sollicitent particulièrement ?

Mobilisés par leur quotidien et leurs activités, les dirigeants et salariés en charge des RH ne nous sollicitent pas forcément, mais la participation des associations est importante lorsque nous proposons ce type d’actions. Nous avons identifié un besoin en conseils juridiques et de mutualisation des bonnes pratiques, nous souhaitons que le CLUB RH OCCITANIE puisse répondre à ces attentes.

Propos recueillis par Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE