Paris 2024 : Une aide de 20M€ pour les Centres de préparation aux Jeux

Ce jeudi, une convention sur le financement des Centres de préparation aux Jeux a été signée dans les nouveaux locaux de l’Agence Nationale du Sport à Ivry-sur-Seine. Un coup de pouce sous forme d’enveloppe financière à hauteur de 20 millions d’euros. Un comité de pilotage pour l’attribution de ces aides a également été mis en place.

Les Centres de préparation aux Jeux (CPJ), qui accueilleront les délégations dès le printemps 2023 en vue des JOP de Paris, recevront une enveloppe de 20 millions d’euros pour la rénovation et l’aménagement de nombreux équipements parmi les 620 centres retenus par le Comité olympique de Paris 2024. Une convention a été signée ce jeudi dans le nouveau siège de l’ANS entre cette dernière, la direction du ministère des Sports, la Délégation interministérielle aux Jeux olympiques et paralympiques (Dijop), le comité Paris 2024 et la Société de livraison des ouvrages olympiques (Soldieo). La liste des CPJ devait être présentée aux différents comités olympiques et paralympiques l’été dernier aux Jeux de Tokyo. Cependant, suite à l’annulation des JO suite à la crise sanitaire, la liste des 620 CPJ impliqués pour Paris 2024 avait été présentée en octobre dernier. « Ces aides permettront de réaliser les aménagements nécessaires à la mise en conformité du cahier des charges des fédérations internationales pour une livraison avant juin 2023. Car l’objectif est que les délégations puissent s’entraîner un an avant les Jeux », annonce Frédéric Sanaur, directeur général de l’ANS et président du comité de pilotage mis en place peu de temps après la signature de la convention pour gérer les 20 millions d’euros d’aides financières. Cette convention n’est cependant pas encore complète, puisque des pages seront ajoutées pour les collectivités qui ont obtenu le label « Terre de Jeux ». En effet, ces dernières peuvent encore candidater afin de servir de Centre de préparation pour les athlètes qui pratiquent les sports ajoutés récemment au programme olympique (surf, escalade, skateboard, breakdance).

 

 

L’objectif du comité de pilotage sera de commencer les travaux dès fin 2021 et début 2022 afin que les projets voient le jour le plus rapidement possible. De plus, Frédéric Sanaur précise que les financements seront « significatifs » pour chacun des projets retenus par le comité de pilotage. Concrètement, des enveloppes comprises entre 100 000 et 500 000 euros seront distribuées pour la construction ou la rénovation des équipements. Les Centres de préparation déjà choisis par les délégations étrangères pourront aussi être concernés à partir du moment où le département dans lequel ils se trouvent a déposé un dossier. Cependant, tous les CPJ ne doivent pas être utilisés à 100 % par les délégations étrangères. « L’enjeu de l’héritage est aussi d’y accueillir nos athlètes français dans les meilleures conditions et laisser un projet sur le territoire », rappelle Frédéric Sanaur.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE