Nouveau visage pour le stade Yves-du-Manoir à Colombes

Retenu pour accueillir les épreuves de hockey sur gazon des Jeux de Paris 2024, le complexe va entrer dans une vaste phase de travaux. Le projet est destiné à construire des équipements sportifs pérennes pour le hockey sur gazon, le rugby, le football et l’athlétisme, et des bâtiments neufs pour l’ensemble des usagers dont la Fédération Française de Hockey et son Centre national d’entraînement.

Après avoir reçu les Jeux de 1924, une finale de Coupe du Monde de football, 250 rencontres internationales dans plusieurs disciplines, 42 finales de Coupe de France, 79 matchs de l’équipe de France de football ou plus récemment une centaine de matchs du Racing 92, le club de rugby des Hauts-de-Seine, le Stade départemental Yves-du-Manoir va écrire une nouvelle page de sa riche histoire avec les Jeux de Paris 2024. Pour être à la hauteur de cet événement planétaire, le Département des Hauts-de-Seine voit les choses en grand. Dans le cadre d’une opération d’ensemble de 80 M€, un marché vient d’être attribué au groupement lauréat mené par l’entreprise générale Léon Grosse, accompagnée notamment des cabinets d’architectes CGA et Olgga et des bureaux d’études Verdi et Éléments et de l’entreprise de maintenance CRAM pour la construction de nouveaux bâtiments et la rénovation de l’ensemble des terrains sportifs.

 

 

Au-delà des Jeux de Paris 2024, le Stade départemental Yves-du-Manoir va devenir le berceau du hockey sur gazon dans l’hexagone puisque la Fédération Française de Hockey, son Centre national d’entraînement pour les Equipes de France, mais aussi la Ligue Ile-de-France, le Comité départemental de Hockey, et à terme, un club résident, le Racing Club de France Hockey 92 Colombes, vont investir les lieux. Deux terrains synthétiques (compétition et entraînement) verront le jour, assortis d’une tribune pérenne de 1 000 places et d’un nouveau bâtiment pour recevoir, entre autres, ces différentes entités. Au final, deux bâtiments neufs seront construits. Ils abriteront des locaux administratifs et techniques, des vestiaires, ainsi que des espaces mutualisés comme des salles de réunion, des espaces réceptifs ainsi que deux salles de musculation. Les installations répondront aux besoins du Département, de la Fédération, des publics scolaires et universitaires, des associations et des clubs sportifs, notamment le Racing Club de France Football 92 et le Racing Club de France Rugby. Dans le cadre de l’opération d’ensemble, les virages Nord et Sud et le gymnase Loury vont être démolis. La tribune historique du stade sera, quant à elle, remise aux normes. Le terrain olympique attenant sera refait, ainsi que son éclairage.  Quatre terrains de football et trois terrains de rugby, tous éclairés et en synthétique, ainsi qu’un nouvel anneau d’athlétisme, prendront aussi place au niveau de la plaine de jeux. L’ensemble du complexe sera clôturé avec accès contrôlés. Le nouveau parking permettra le stationnement de 180 véhicules et proposera une zone 2 roues de 100 places. La restructuration du stade Yves-du-Manoir sera naturellement conduite dans le respect des délais contraints liés à l’événement olympique, mais également avec des ambitions d’excellence environnementale particulièrement développées.

Olivier Navarranne
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE