Mutualiser les emplois, mieux structurer le sport

Le CROS Nouvelle-Aquitaine est à l’origine d’un Groupement d’employeurs, qui agit depuis comme facilitateur d’emploi auprès des associations sportives.

 

Les clubs et associations sportives n’ont pas toujours les moyens de bien rémunérer des salariés, pourtant indispensables pour structurer leur quotidien ou leur développement. Le Groupement d’employeurs Sport Nouvelle-Aquitaine leur vient en aide en mettant en commun les compétences, puis en les proposant aux entités sportives. « Les adhérents peuvent bénéficier d’un dispositif de ressources humaines », explique Éric Manneval, directeur du GE SNA. « Grâce à des moyens humains et des techniques mutualisés, nous pouvons mettre des salariés à disposition d’un ou plusieurs adhérents. »

Le CROS, élément déclencheur

Ce groupement d’employeurs, association loi 1901 à but non lucratif uniquement dédié aux métiers du sport, existe en Nouvelle-Aquitaine depuis septembre 2018. Philippe Saïd, président du CROS, en assure également la gouvernance. « Le CROS a été l’élément déclencheur qui a impulsé cette dynamique qui entre dans la politique générale de la structure comme un service rendu à ses membres », souligne Éric Manneval. « Le but est de structurer l’activité des organisations sportives, éventuellement de rapprocher les différents acteurs régionaux du sport, de partager l’emploi et de pérenniser des postes. » Le GE SNA aura aussi la charge de faire monter en compétences ces employés. L’adhérent au Groupement d’employeurs peut demander la présence d’une personne, sur du temps partiel ou complet, dans son association sportive, sachant que le service est facturé. Le directeur détaille : « Ce peut être des éducateurs, des encadrants ou des personnes en mission support dans l’administratif, le secrétariat et la recherche de partenariat. Les missions peuvent être exécutées sur une saison ou sur une semaine. Une personne peut travailler pour différents clubs. »

Mise en place en mars

Le dispositif ne sera actif qu’au court du mois, d’abord sur le territoire bordelais avant de s’étendre sur la région. « Il nous faut d’abord évaluer les besoins en profil de postes des ligues, des comités, des associations sportives. Une campagne de recrutement est en cours », indique Éric Manneval. « Les services du GE SNA sont à destination des comités et des ligues qui dépendent du CROS, mais ils sont aussi ouverts aux associations sportives et collectivités qui les solliciteraient. »

Une aide de l’état

Voir les Groupements d’employeurs se multiplier et prospérer dans le milieu du sport est un objectif national du Ministère de la Jeunesse et des Sports. Le GE SNA bénéficie donc du programme de « Fond de sécurisation des GE », qui l’accompagne avec des moyens financiers et juridiques.

Par Leslie Mucret
Crédit photo : CROS Nouvelle-Aquitaine
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE