L’INSEP veut « combattre le silence »

La campagne « Ensemble, combattons le silence », initiée par l’association Fight for Dignity, est officiellement lancée. L’INSEP fait partie des acteurs qui se sont engagés pour sensibiliser et lutter contre les violences dans le sport.

Fight for Dignity aide les femmes victimes de violences à se reconstruire à travers le sport, notamment le karaté. Créée en 2017 par Laurence Fischer, triple championne du monde de karaté, cette association œuvre afin de venir en aide aux personnes qui, à la suite de violences physiques ou psychiques, peuvent éprouver des difficultés relatives à leur corps, en étant coupée de leurs sensations par exemple. Une association qui entend désormais s’investir également dans la prévention. C’est dans ce cadre que la campagne « Ensemble, combattons le silence », soutenue par le Ministère des Sports, a été lancée. Une campagne dans laquelle l’INSEP s’est pleinement engagé, la lutte contre les violences auprès d’associations spécialisées étant l’une des priorités de la structure.

 

 

« Depuis 2017, un « pôle social prévention » a été créé pour répondre aux besoins et aux problématiques liées aux violences. Chaque année, nous proposons des formations et un accompagnement aussi bien aux athlètes qu’aux entraîneur.e.s pour prévenir les violences quelles qu’elles soient. Avec Fight for Dignity, l’idée est d’élargir notre volet sensibilisation avec d’autres partenaires. Quand l’association est venue nous présenter la campagne Ensemble, combattons le silence, il était évident que l’on allait travailler ensemble. C’est la suite logique de notre engagement dans la lutte contre les violences », indique Ghani Yalouz, directeur général de l’INSEP.

 

 

18 athlètes, hommes, femmes, valides et non-valides, issus d’horizons sportifs différents ont répondu présents pour montrer leur engagement contre les violences dans le sport. La campagne « Ensemble, combattons le silence » comporte un guide pour aider les témoins ou victimes de violences. Des conseils, des numéros à appeler en cas d’urgence, des associations pour aider figurent notamment dans ce guide. Les affiches et les guides seront distribués à tous les athlètes, coachs et entraîneurs de l’INSEP. « Cette campagne va dans le sens de ce que nous avons initié depuis 2019 au sein du ministère chargé des Sports pour la protection des publics et celle des femmes en particulier, souligne la ministre chargée des Sports, Roxana Maracineanu. Il nous faut engager le monde sportif dans ce combat contre toutes les formes de violences. Une vigilance collective est indispensable pour intensifier et c’est la raison pour laquelle je souhaite impliquer les fédérations, les clubs, les collectivités territoriales, mais aussi porter ces sujets au-delà du territoire français au niveau européen. Le club sportif doit rester ce qu’il est, un lieu d’épanouissement », conclut Ghani Yalouz.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE