SPORTMAG.fr

Les actions du CDOS de la Nièvre

CDOS 58
Avec ses moyens, le CDOS de la Nièvre anime le mouvement sportif de son territoire. Adeline Theraroz, vice-présidente du comité, fait le point.

 

Quelle est la situation du CDOS 58 ?

Le CDOS de la Nièvre compte 18 membres et une seule salariée. En tout, 36 comités départementaux ainsi que deux autres structures y sont affiliés, dont douze sont hébergés dans nos locaux. Ils peuvent nous appeler n’importe quand et nous aidons en fonction de nos moyens. Nous mettons à disposition des salles et un service de reprographie pour les membres des comités. Le CDOS a intégré le programme du Centre de ressources et d’information des bénévoles qui aide tout le mouvement sportif, ainsi qu’un Groupement d’employeurs qui permet aux associations d’embaucher un salarié avec moins de charges.

Quelles sont les autres actions que vous proposez pour aider les associations ?

Nous mettons en place des formations gratuites comme Prévention et secours civique 1 (PSC1) et les Responsabilités au travail, en partenariat avec la MAIF. Depuis 2018, nous organisons deux formations sur le logiciel CACICO pour une comptabilité simplifiée utile pour les petites associations et, à chaque, fois nous sommes obligés de refuser du monde. Au prochain semestre, des membres du CDOS vont se former au programme HelloAsso, pour après enseigner aux clubs comment créer un formulaire de paiement en ligne personnalisable. Nous avons jugé que cette innovation serait utile sur notre territoire. Dans un autre domaine, nous participons activement dans le jury d’attribution des subventions avec la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Comment aidez-vous les clubs à attirer de nouveaux licenciés ?

Le CDOS 58 mène une grande opération de coupons sport qui permet aux clubs de déduire 30 € sur une licence. Nous en distribuons environ 1 000 par an pour les familles les plus défavorisées, afin de faciliter l’accès au sport pour tous. Ces coupons, acceptés par de plus en plus de disciplines, sont appréciés par les clubs et les enfants. Habituellement, nous organisons la Journée olympique avec l’USEP, mais nous n’avons pas pu la faire cette année. Nous souhaitons cependant la reconduire.

Que fait le CDOS 58 en faveur des athlètes ?

Notre commission du haut niveau récompense onze minimes en partenariat avec le Conseil départemental, grâce au trophée Athlètes en devenir.

Plus d’information > nievre.franceolympique.com

Traitez-vous des questions transversales au sport ?

Le CDOS 58 est engagé dans le sport santé en lien avec l’Association régionale de santé. Nous avons transmis un large questionnaire sur le sport santé et le handicap, pour lequel nous avons récolté 395 réponses sur les 509 associations du département. Nous cherchons à identifier les clubs qui veulent accueillir un public atteint d’un handicap, mais qui ne peuvent pas faute de formation, afin de les aider. De plus, nous avons réactivé, avec le CROS, le Comité départemental de sport adapté qui était en sommeil depuis 1995. Nous recherchons des subventions pour financer un emploi d’agent de développement.

Pouvez-vous vous impliquer dans la préparation et l’organisation des Jeux olympiques de 2024 ?

La Ville de Nevers peut éventuellement être candidate pour recevoir des délégations. À notre petit niveau, nous développerons ce que le CNOSF nous demandera, comme aller vers les écoles, soutenir nos meilleurs jeunes, ainsi que nos champions actuels et relayer les gros événements.

Propos recueillis par Leslie Mucret

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *