09/19/2020

Le sport « grand oublié » du plan de relance gouvernemental ?

Jeudi, le Premier ministre Jean Castex a dévoilé un plan de relance historique. Le gouvernement a décidé de débloquer 100 milliards d’euros dédiés au redressement de l’économie. Le sport fait partie des domaines concernés.

Jean Castex a pris la parole jeudi. Un moment très attendu par le monde du sport. Le gouvernement met en place un « plan de relance ». Les 100 milliards d’euros débloqués serviront à relever de nombreux secteurs, dont celui du sport. Le plan de relance a un objectif clair : « permettre à la France de retrouver dès 2022 le niveau de richesse d’avant-crise ». Cependant, pour beaucoup, le sport a été laissé pour compte par le gouvernement. « C’est une mesure très ciblée sur le plan de l’emploi et c’est positif mais les acteurs du sport avaient beaucoup d’attente et espéraient un signal plus fort de la part du gouvernement », déclare Michel Savin. Pour le sénateur Les Républicains de l’Isère, le sport est le « grand oublié » dans la présentation du plan de relance. Les 35 millions d’euros annoncés concernant l’emploi des jeunes dans le milieu sportif ne seraient ainsi pas suffisants. Le député Génération.s de la Loire, Régis Juanico s’inquiète également. « Il n’y a pas beaucoup de mesures spécifiques pour le sport ou alors dans un deuxième temps beaucoup trop éloignées ». Une polémique inquiétante à seulement quatre ans des Jeux olympiques de Paris.

 

 

La ministre déléguée aux sports Roxana Maracineanu l’avait annoncé le 12 mai dernier, « l’enjeu sera de remettre les Français en mouvement, garder captifs les fonds privés investis dans le sport, sanctuariser les subventions publiques et travailler à ouvrir des portes nouvelles à nos associations […] Nous avons besoin, plus que jamais, de faire société », a-t-elle martelé. « Je suis attachée à nos tissus associatifs. Leurs actions de solidarité, ces dernières semaines, illustrent le rôle que les associations ont déjà et la place qu’elles peuvent occuper demain en termes d’éducation, de santé, d’inclusion et de citoyenneté. Je me suis battue pour qu’elles soient protégées. » Des déclarations autour desquelles les fédérations sportives avaient placé beaucoup d’attente. De nouvelles annonces gouvernementales pourraient être faites dans les prochaines semaines, voire même les prochains jours. Deux axes de travail ont été annoncés par la ministre des Sports : la défiscalisation, au moins partielle, des dépenses de sponsoring pour les entreprises qui investissent dans le sport, et une mesure d’accompagnement spécifique pour observer comment les pertes des billetteries pourraient être compensées.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE