Le label ” Commune ou ville sportive ” s’étend à tout le Grand Est

Le label ” Commune ou ville sportive ” a été créé par le CROS Champagne-Ardenne. En 2019, la campagne a été élargie à la région Grand Est. Vingt-quatre nouvelles communes ont été labellisées pour l’olympiade 2020-2024.

 
Le CROS Champagne-Ardenne a créé un label ” Commune ou ville sportive ” en 2011. Pour la première fois en 2019, le CROS Grand Est a mené sa campagne pour distinguer des collectivités sur toute la grande région formée en 2015. « Les objectifs sont multiples », explique Émilie Moretti, cheffe de projet. « Nous valorisons les communes, premiers financeurs du sport en France, qui mettent en place une politique de développement et de promotion de l’activité physique et sportive. Ça peut être bien sûr les subventions aux associations, mais aussi la relation avec les clubs et la mise à disposition d’infrastructures. Nous voulons mettre en avant leurs efforts et promouvoir ces politiques de développement du sport. Par exemple, nous sommes attentifs à la pratique verte ou à la mise en place de parcours de santé avec des agrès en libre accès dans ce contexte où les gymnases sont fermés. » À travers ce label ” Commune ou ville sportive “, le CROS Grand Est salue l’engagement des élus, mais également des bénévoles. « C’est également un moyen de rappeler l’attachement à la pratique du sport, facteur de lien social et d’une bonne hygiène de vie », ajoute Émilie Moretti.

 

Les équipes autour de la table

La campagne est menée les années impaires. En 2019, les communes de 500 à 20 000 habitants dans les anciennes régions de l’Alsace et de la Lorraine pouvaient postuler avec celles de la Champagne-Ardennes pour recevoir la distinction pendant quatre ans. « En ayant fait peu de communication, nous avons reçu 30 dossiers. En tout, 24 communes ont été labellisées », raconte Émilie Moretti. En comptant celles dont la durée du label est encore active et les renouvellements, 49 collectivités peuvent afficher le panneau “ville sportive” à leurs entrées. Particularité de cette promotion, elle concerne l’Olympiade 2020-2024, jusqu’aux Jeux de Paris. « Les élus peuvent se servir de ce label régional comme fer de lance pour décrocher d’autres distinctions comme Terre de Jeux 2024 », avance la chargée de projet du CROS. « Afin de remplir notre dossier, les équipes se sont mises autour de la table pour faire le point sur leurs actions en faveur du sport. Le temps consacré à compléter ce dossier peut leur servir pour d’autres demandes. » Un jury se déplace dans les communes candidates pour visiter les équipements et juger la cohérence du dossier sur place.

 

Un appui supplémentaire

Le label ” Commune ou ville sportive ” est surtout un moyen de communiquer, une façon tangible de montrer à la population l’engagement de la commune pour le sport. Le CROS n’apporte pas d’aides financières aux lauréats, mais peut fournir un appui supplémentaire. Le Comité étant un interlocuteur de la Région Grand Est et de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, il peut vanter les mérites d’une collectivité en connaissant son engagement pour le sport au moment de l’attribution de subventions. La campagne de labellisation a lieu toutes les années impaires. En 2021, les collectivités postulent pour l’obtenir sur la durée de l’olympiade entre 2022 et 2026.

Leslie Mucret
Crédit photo : Ville de Rouffach
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE