Le CROS Île-de-France jeune cinquantenaire

Créé en 1969, le CROS Île-de-France célèbre ses 50 ans cette année. Plusieurs événements, dont le premier le 28 janvier, seront organisés pour rendre hommage aux grandes figures du mouvement sportif et mesurer le chemin parcouru, avant de se tourner vers l’avenir.

 

Le Comité régional olympique de sportif Île-de-France a 50 ans en 2019 et ça se fête ! Au cours de l’année, l’entité va rendre hommage aux personnes qui ont contribué au rayonnement du mouvement sportif de cette région. Cela commence dès le lundi 28 janvier, lors de la cérémonie des vœux. « Nous voulons associer ceux qui ont fait l’histoire du CROS, en les invitant, eux, ou les représentants de leur famille », explique Évelyne Ciriegi, la présidente. « Nous allons faire une rétrospective avec des témoignages et ainsi voir l’évolution du CROS depuis sa création. » Michel Parmentier, président fondateur du CROS Île-de-France, et son successeur, Francis Tissot, seront mis à l’honneur. « Cette soirée sera avant tout un moment d’échanges entre les anciens, qui pourront donner leur point de vue, et les nouveaux élus en place depuis moins d’un an », souligne Évelyne Ciriegi. Des représentants de l’État et de la Région, ainsi que Denis Masseglia, président du CNOSF, ont été conviés.

« Fédérer la population »

En 50 ans, le CROS Île-de-France a multiplié les actions transversales afin d’accompagner le développement des comités et ligues régionaux, et ainsi des associations sportives. Proposition de formations, aide à la visibilité dans un territoire où les gros événements prennent toute la lumière ou encore recherche de nouveaux pratiquants font partie des missions de l’entité. « Nous nous sommes aussi investis dans le sport santé et l’accueil des personnes en situation de handicap, ainsi que pour l’éducation et la citoyenneté », relève Évelyne Ciriegi. « Nous souhaitons fédérer la population autour des actions du CROS car le sport est vecteur de haute-performance, mais surtout de mieux vivre. » Toutes ces actions sont en lien avec les huit CDOS, le CNOSF, l’État et la Région.

De nouvelles orientations

Avec cette cérémonie, le CROS Île-de-France compte entrer du bon pied dans ce nouveau demi-siècle. « 2019 va nous permettre de prendre des orientations différentes avec la nouvelle gouvernance du sport qui se met en place », explique Évelyne Ciriegi. Durant l’année, d’autres événements marqueront cet anniversaire. « L’assemblée générale en mars sera l’occasion d’une remise de prix et d’hommages aux piliers du CROS pendant ces 50 ans », annonce la présidente. « D’autres manifestation permettront de mettre en avant ceux qui ont développé la pratique féminine, les villes sportives ou encore les clubs qui ont œuvré pour la santé. Nous voulons faire des évènements par secteur. »

Encadré : Les yeux vers 2024

Parmi les orientations prises par le CROS Île-de-France en ce nouveau demi-siècle, les Jeux olympiques de Paris en 2024 auront une place prépondérante. « Ces JO permettront de valoriser les équipements sportifs de la Région », rappelle Évelyne Ciriegi. « Nous avons l’intention de bien accueillir le monde entier et de laisser un héritage pour notre population. »

Par Leslie Mucret
Crédit photo : CROS Île-de-France
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE