Le CROS, appui pour l’administratif

Le CROS Bourgogne-Franche-Comté propose aux associations sportives un service payant d’élaboration des fiches de paie et d’aide pour d’autres documents relatifs à l’emploi de salariés. Plus d’explications avec Anne Garnier, chargée de mission.

 
La partie administrative peut être lourde à assumer pour les ligues et les comités sportifs. Ainsi, le Comité régional olympique et sportif de Bourgogne-Franche-Comté, dans son rôle d’aide au développement du mouvement sportif, allège ce poids en prenant en charge l’élaboration de plusieurs documents de gestion d’un salarié grâce à son service fiche de paie. « C’est apprécié par les employeurs », relève Anne Garnier, chargée de mission au CROS.

Tiers de confiance

Ce service a été mis en place par le CROS Franche-Comté en 2003. « À l’époque, l’URSSAF nous avait demandé d’être « tiers de confiance » pour les associations sportives dans le cadre de leur dispositif Impact emploi, quand elle cherchait des structures pilotes pour ce projet. L’organisme nous a installé gratuitement le logiciel spécifique », raconte Anne Garnier. Le CROS fait donc le lien entre les organismes sociaux et les associations sportives en demande. Ce service est plutôt destiné aux ligues et aux comités, « mais si des clubs nous le demandent, nous n’allons pas refuser », précise la chargée de mission.

Donner des conseils

Le CROS assiste le mouvement sportif de la Franche-Comté, et maintenant de la nouvelle grande région, contre rémunération selon le nombre de documents traités, mais pas uniquement. « Nous aidons aussi à établir des déclarations uniques à l’embauche et des déclarations sociales, indique Anne Garnier. Nous proposons également des simulations de salaires quand un employeur veut estimer quel type de contrat et de rémunération conviennent le mieux avant d’ouvrir un poste. » Ce service du CROS va au-delà des fiches de paie pour parfois aider les associations sur des questions de ressources humaines. « Les comités ou les ligues nous appellent pour poser des questions d’ordre juridique, nous demandent des conseils sur les contrats de travail ou sur les congés payés, par exemple », souligne la chargée de mission.

60 fiches par mois

Actuellement, vingt-quatre structures sollicitent le CROS, qui traite en moyenne 60 feuilles de paie par mois, sachant qu’après la fusion du CROS Franche-Comté avec le CROS Bourgogne en mars dernier, le service a vu ses demandes légèrement augmenter. Le comité doit jongler entre les différentes demandes, des fiches de paie qui deviennent plus complexes et la dernière version du logiciel. « C’est un peu compliqué », confie Anne Garnier. En cas de soucis, un service d’appui de l’URSSAF peut renseigner la chargée de mission.

11 permanents en charge des problématiques

Le rôle du CROS est de défendre les intérêts des ligues et les comités des disciplines olympiques et non olympiques, et de les aider dans leur développement. Dans la structure de Bourgogne-Franche-Comté, onze permanents, répartis sur les sites de Dijon et Besançon, suivent toutes les problématiques du mouvement sportif, administratives donc, mais aussi de représentations et d’attractivité.

Par Leslie Mucret

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE