La Baumette change de visage à Angers

Depuis 2016, la Ville d’Angers œuvre à la rénovation du parc des sports de la Baumette. Un grand projet qui prend un nouvel essor ce mois-ci, avec la livraison d’un boulodrome couvert.

 

Novembre 2016. Le parc des sports de la Baumette entame sa mue afin de devenir le nouveau « joyau » sportif de la ville d’Angers. C’est à cette époque-là qu’est lancé le chantier de la nouvelle halle de tennis. Baptisée « Court central La Baumette », elle a été inaugurée en septembre 2017. Cela permet désormais à la ville d’Angers de bénéficier de onze courts intérieurs et extérieurs, dont neuf en terre battue. Quatre terrains de padel sont également mis à la disposition des licenciés de l’Angers Tennis Club. Mais la Ville d’Angers a tenu, dans sa volonté de développer le sport pour tous, à conserver plusieurs courts de tennis publics et accessibles à tout moment pour les particuliers.

16 terrains couverts pour le boulodrome

Depuis deux ans, la Ville d’Angers ne chôme pas. En décembre dernier, la première pierre du boulodrome a été posée. « Angers était la seule ville de plus de 100 000 habitants à ne pas être équipée d’un boulodrome couvert », explique le maire, Christophe Béchu. « Nous en avions fait l’un des objectifs de notre mandat ». C’est en ce mois de mai 2019 que la réalisation doit voir le jour. Les joueurs de pétanque disposent désormais d’un espace comportant 48 terrains de plein air, 16 terrains couverts et un local dédié à la vie associative. Une bonne nouvelle en entraînant une autre, le déménagement du boulodrome permet au SCO Rugby Club Angers d’être installé dans un seul et même bâtiment rénové au sein du parc des sports de la Baumette. Jusque-là, l’activité rugby était “éclatée” sur trois sites.

Un investissement de 8M€

« Ce nouvel aménagement participe à la reconfiguration du parc des sports de la Baumette avec la construction du complexe tennistique Court Central ou encore le déménagement du club de tir à l’arc vers des locaux plus adaptés à la discipline, route de Bouchemaine », assure Christophe Béchu. Au total, 8 millions d’euros ont été investis pour ce projet de réhabilitation. Un coût qui comprend la construction de la nouvelle halle de tennis, du boulodrome couvert et des aménagements nécessaires au regroupement des activités du SCO Rugby. La Région Pays de la Loire apporte également une aide à hauteur de 600 000 euros.

Par Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE