Jean-Yves Mouret : « Faire percevoir l’importance du sport »

Le CDOS 65 agit tout au long de l’année pour le développement du mouvement sportif dans les Hautes-Pyrénées, grâce à une mutualisation du matériel, des formations ou encore une journée découverte. Jean-Yves Mouret, le président, détaille les différentes actions.

 

Quelles sont les missions du CDOS 65 ?

Le Comité a pour but de développer le sport dans les Hautes-Pyrénées, de promouvoir les valeurs de l’olympisme, notamment en appliquant les missions confiées par le CNOSF. Actuellement, nous travaillons avec le CROS pour mettre en action le plan Sport et territoire, qui vise à repenser l’organisation du sport au niveau régional. Le CDOS 65 compte 50 adhérents, ce qui représente 57 193 licenciés dans un sport fédéré.

Comment le CDOS aide les clubs au quotidien ?

Nous mutualisons les moyens matériels pour leur permettre de mener des réunions. Depuis début 2019, nous mettons un tableur numérique et un système de visioconférence à la disposition des clubs. Un membre peut venir dans les locaux du CDOS et participer à une réunion à distance avec sa fédération, le CROS ou l’un des 7 autres CDOS de la région qui a le même équipement. Nous ouvrons cette possibilité aux adhérents et à d’autres associations du département.

Quelles formations proposez-vous en direction des membres des associations sportives ?

Nous suivons le programme de formations du CROS, ainsi que des thèmes plus particuliers grâce au Centre de ressources et d’information aux bénévoles (CRIB). Nous proposons des soirées d’information le vendredi sur des thèmes comme la comptabilité, la gestion d’une association sportive ou encore la communication. Nous pouvons aussi proposer aux bénévoles de passer la formation PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1). En 2018, le CDOS a organisé une formation spécifique « Moi dirigeante… Oui » sur quatre demi-journées pour faire connaître aux femmes, dirigeantes ou non, l’univers administratif, leur faciliter l’accès aux postes à responsabilité et leur donner envie de s’impliquer.

Mettez-vous en place des actions pour valoriser l’engagement des bénévoles ?

Nous honorons une quinzaine de bénévoles associatifs et sportifs tous les ans lors d’une soirée « récompense des bénévoles sportifs de l’ombre des Hautes-Pyrénées », début décembre, en collaboration avec le Comité départemental des médaillés jeunesse et sport.

Comment faîtes-vous la promotion des associations sportives auprès des habitants des Hautes-Pyrénées ?

Tous les premiers dimanches de septembre, le CDOS 65 organise la fête du sport santé, bien-être en famille. Les comités départementaux et les clubs viennent autour du lac de Soues, près de Tarbes, exposent et font des démonstrations. Leur but est de présenter leurs activités aux familles, notamment pour que les enfants découvrent et choisissent leur sport pour l’année. Entre 8 000 et 10 000 personnes viennent à chaque édition.

Le CDOS 65 est-il impliqué dans d’autres thématiques ?

L’année dernière, nous avons démarré l’Action Pyrénées terre et eau, un programme du Centre national pour le développement du sport à destination de jeunes en situation de handicap, en particulier dans les IME ou en surpoids. Nous essayons de faire percevoir à des jeunes qui n’ont pas l’habitude de pratiquer l’importance du sport à travers un volet activité physique mais également un volet nutrition. Nous allons travailler sur la faculté de ces enfants à côtoyer des personnes en situation de handicap, mais qui n’ont pas la même pathologie. Par ailleurs, nous allons démarrer dans les mois à venir une information contre les agressions sur les jeunes et sur les femmes dans chaque section sportive des établissements scolaires du département.

Propos recueillis par Leslie Mucret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE