Des moyens supplémentaires pour l’Agence nationale du sport

Un amendement visant à augmenter le budget de l’Agence national du sport grâce à la solidarité a été adopté samedi au Sénat.

Samedi, le Sénat a adopté un amendement visant à assurer une hausse substantielle du budget de l’Agence nationale du sport au travers d’un mécanisme de solidarité interne au mouvement sportif. « En échange de la baisse de 1% de la taxe Buffet, les contributeurs de cette dernière doivent désormais s’engager dans une redistribution de cette économie en destination de l’Agence nationale du sport », a expliqué Michel Savin, sénateur LR de l’Isère, président du groupe d’études pratiques sportives et grands évènements sportifs et porteur de cet amendement plusieurs dizaines de sénateurs. « J’ai confiance en l’intelligence collective pour aboutir à cette solution, reçue très favorablement par de nombreux acteurs. Je propose que deux tiers du montant dégagé par les fédérations et les ligues soient directement versé à l’Agence nationale du sport, au travers de la conclusion d’un engagement multipartite. Le tiers restant leur permettra de mener de nouvelles actions en leur sein et de consolider leur modèle économique face à une concurrence internationale très forte. La majorité gouvernementale doit désormais prendre ses responsabilités et soutenir ce dispositif. Après le mépris de Bercy en première lecture et l’annulation d’un vote rehaussant le plafond de la taxe Buffet – ce que le Sénat ne peut faire – il faut désormais conclure un soutien financier à la nouvelle Agence, ce que permet cet amendement. »

 

Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE