De patient à pratiquant

Le CROS Région Sud souhaite développer le sport sur ordonnance en encourageant les médecins à adopter cette pratique et en incitant les clubs à s’habiliter pour recevoir les patients. Plusieurs tables rondes interprofessionnelles seront organisées, la prochaine ayant lieu le 14 mars.

 

Le sport sur ordonnance, une disposition qui permet aux médecins de prescrire une activité physique adapté à leur patient, est l’un des fers de lance du CROS Région Sud. Le comité a entrepris un roadshow, composé de plusieurs tables rondes interprofessionnelles, autour desquelles sont réunis acteurs du mouvement sportif et professionnels de la santé, afin de faciliter la communication sur ce dispositif. « Nous souhaitons faire en sorte que les médecins généralistes prescrivent sereinement du sport sur ordonnance et que les clubs s’ouvrent à ces patients », détaille Christian Guibert, vice-président du CROS Région Sud en charge de la santé. Les prochaines tables rondes se dérouleront le jeudi 14 mars à 18h30, à l’UFR Staps de Toulon (Var).

« Enlever les freins »

La première table ronde sera animée par Denys Barrault, président du syndicat des médecins sportifs. « Notre but est de rassurer les professionnels de la santé autour de cette prescription, d’enlever les freins », insiste Christian Guibert. Le sujet de la prise en charge sera abordé. Le sport sur ordonnance n’est pas encore remboursé par la Sécurité sociale, mais « dix mutuelles financeront une partie de la reprise sportive », explique le vice-président du CROS. La deuxième table ronde, sur le thème « Comment et pourquoi s’engager sur le sport santé ? » animée Christian Guibert, a pour but « de sensibiliser les dirigeants des clubs, eux-aussi inquiets, et les encourager à se donner les moyens de recevoir ces patients. » Les participants entendront le témoignage de Michel Coulomb, président de l’Aviron Seynois, club qui a déjà accueilli des patients. L’hôte, l’UFR Staps de Toulon, pourra parler de ses formations, tout comme le CREPS d’Aix-en-Provence, partenaire du CROS dans ce roadshow.

Une cartographie régionale

Le travail du CROS Région Sud ne s’arrête pas à ses rencontres. Il travaille sur le sport sur ordonnance avec la Direction régionale de la jeunesse et des sports et de la cohésion sociale et l’Agence régionale de santé qui établit une cartographie régionale des clubs habilités à accueillir des patients. « Le but est d’aider les personnes en affectation de longue durée ou sortant d’un séjour à l’hôpital à se réadapter à la société, puis que ces patients deviennent des pratiquants », résume Christian Guibert. Les prochaines tables rondes interprofessionnelles se dérouleront le 16 mai à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) et le 26 septembre à Antibes (Alpes-Maritimes).

Une plateforme déjà accessible

Le CDOS Var et l’UFR de Toulon ont déjà bien avancé sur ce thème du sport sur ordonnance grâce à la plateforme « Cap sport santé 83 ». L’université reçoit des patients avec la prescription du médecin, assure un premier bilan et l’oriente vers le club qui répond le mieux à ses problématiques. Cette plateforme sera présentée lors de la soirée.

Par Leslie Mucret
Crédit photo : CROS Région Sud
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE