SPORTMAG.fr

Contribuer à la réussite de la nouvelle gouvernance du sport

Icon Sport
L’association Sports & Territoires compte s’impliquer pleinement dans la mise en place de la nouvelle gouvernance du sport français. Le 14 mars prochain au CNOSF, elle organise une journée d’étude avec plusieurs réseaux de professionnels du sport afin de proposer des idées. Jacques Vergnes, président de l’association, évoque cette journée, point de départ d’un long processus.

 

Quelle est la vocation de l’association Sports & Territoires ?

Sports & Territoires est une association nationale qui regroupe les directeurs des sports de grandes collectivités, des régions, des départements, des métropoles, des intercommunalités et des villes. Nous sommes un réseau d’environ 1 500 personnes issues de différentes régions. L’idée est de partager, d’échanger sur les politiques sportives des collectivités, en lien avec les fédérations, les Comités régionaux olympiques et sportifs ou encore l’État. Mettre le territoire au cœur de la politique sportive est notre ADN. Sports & Territoires a toujours fonctionné en réseau. Créée en 1993, on peut dire que l’association était un réseau social avant l’heure. Nous communiquons par mail, par téléphone et par réseaux sociaux. Il n’y a pas de locaux ni de personnel. Quand il faut nous rencontrer physiquement, nous nous déplaçons dans les villes où l’on est accueilli par le directeur des sports concerné et souvent à Paris par les fédérations sportives.

Quels constats ont provoqué la création de cette association ?

On se rend compte que les politiques sportives se mettent en place dans un territoire, dans une commune, dans le quartier d’une ville ou plus largement dans un département ou une région. Il faut trouver une cohérence dans tous ces territoires qui s’imbriquent. Nous mettons en avant les expériences et les innovations déployées à l’échelle locale que nous avons repérées pour qu’elles soient reproduites ailleurs. Quand nous rencontrons une initiative intéressante, nous la faisons connaître et nous donnons les contacts. Nous nous en servons pour inspirer d’autres territoires afin qu’ils les déclinent chez eux.

« Mettre en avant le collectif »

Comment vos actions se concrétisent-elles ?

Nous organisons régulièrement un forum, avant tous les deux ans, maintenant tous les ans, sur différentes thématiques. Nous publions régulièrement dans la revue mensuelle de notre partenaire Acteurs du sport, dans laquelle nous parlons, entre autres, des équipements, des métiers du sport, de questions juridiques. La grande majorité des directeurs des services des sports des communes en France est abonnée. Nous participons aussi à de nombreux groupes de travail nationaux organisés par des fédérations ou par le ministère des Sports lors desquels nous pouvons apporter notre expertise.

> Commandez dès maintenant notre numéro de mars pour seulement 6,50€ !

Pourquoi Sports & Territoires organise cette journée d’étude « Vers une nouvelle gouvernance du sport » le jeudi 14 mars au CNOSF ?

Nous mettons en place cette journée après la réflexion menée en 2018 qui vise à réussir la transformation du modèle sportif français dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques à Paris en 2024 et à laquelle nous avons participé. Quand les décisions seront prises, notre travail, à nous techniciens, sera de veiller à leur mise en œuvre. L’association Sports & Territoires veut apporter du concret à cette nouvelle gouvernance du sport. C’est pour cela que nous avons convié les autres réseaux professionnels du sport à cette journée d’étude, nous voulons partager avec toutes ces personnes afin de faire des propositions. Nous sommes là pour contribuer à la réussite de la nouvelle gouvernance du sport. Cela passe par le développement de la pratique pour les personnes de tous âges, de toutes catégories socio-professionnelles, en loisir ou jusqu’au haut niveau. Faire de la France une nation de sportifs, ça résume bien l’objectif de tout le monde. L’intérêt de cette réunion est que chacun laisse de côté ses enjeux personnels et mette en avant le collectif.

« Comprendre les objectifs »

Comment va se dérouler cette journée ?

Après une ouverture protocolaire par Denis Masseglia, le président du CNOSF qui nous reçoit, la ministre des Sports Roxana Maracineanu et moi-même, une première table ronde « La nouvelle gouvernance… et maintenant ? » rassemblera les associations d’élus. À 11 h 30, la nouvelle Agence nationale du sport sera présentée par Jean Castex, son président, et Frédéric Sanaur, son directeur général, afin que toutes les personnes invitées comprennent les objectifs et qu’ils envisagent des solutions. L’après-midi, après une rencontre entre les partenaires, sera un temps de parole pour faire ressortir des propositions concrètes grâce à trois tables rondes simultanées. La première traitera de « l’évolution des pratiques » qu’on a déjà commencé à observer avec le développement du basket 3×3 et de la pratique des sports de nature. Une autre table ronde traitera de la « Formation-emploi » parce qu’il faudra des formations adaptées, justement pour suivre l’évolution des pratiques. La réforme de l’apprentissage et son impact dans le milieu sportif seront aussi abordés. La troisième table ronde portera sur les « espaces et les équipements sportifs » afin d’estimer quels types d’équipements il faudra réaménager pour encourager la pratique.

Les Jeux olympiques de 2024 organisés à Paris seront-ils abordés ?

Les JO seront un thème transversal lors de cette journée. Ils seront l’un des sujets traités le matin lors de la présentation de l’Agence nationale du sport. Les participants parleront aussi des Jeux olympiques lorsque seront évoqués les équipements comme les centres d’entraînement.

« Aiguiller les territoires »

Quelles suites donnerez-vous à cette journée du 14 mars ?

L’objectif, à la fin de cette journée d’études, est de mettre en place des systèmes d’échanges entre ces réseaux. Nous souhaitons organiser une nouvelle rencontre avec ces réseaux partenaires en 2020, sur deux ou trois jours. D’ici cette date, plusieurs personnes vont travailler par thématique et alimenter les propositions pour, au final, livrer une production. Le rôle de Sports & Territoires sera de faire le lien entre tous ces réseaux et de provoquer des temps d’échange physiquement ou via les réseaux sociaux. Notre but reste d’être force de propositions, de faire ressortir des idées, sous des formes diverses et variées.

> Le programme complet de cette journée

En attendant 2020, pouvez-vous agir ?

Cette nouvelle gouvernance du sport peut être déclinée dans les territoires, sans structures juridiques imposées. Sports & Territoires sera acteur et aiguillera les collectivités qui voudraient la mettre en place, notamment au niveau régional. C’est la prochaine étape à court terme, avant de l’instaurer à l’échelle locale. Le rapport issu de la réflexion sur la nouvelle gouvernance du sport, remis en 2018 au comité de pilotage, évoque l’installation d’un parlement régional du sport et d’un comité financeur sans en imposer la forme. Plusieurs régions ont commencé à travailler sur ce sujet. La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, où je suis directeur de la jeunesse, des sports et de la citoyenneté, fait partie des régions engagées dans ce processus de nouvelle gouvernance.

Par Olivier Navarrane

1 Commentaire

  1. Pingback: Contribuer à la réussite de la no...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *