08/15/2020

Pétanque : Le Choc des Champions va enflammer le Vendéspace

Les 28 et 29 août, le Vendéspace va accueillir la première édition du Choc des Champions. Un événement organisé par la Fédération Française de Pétanque et de Jeu Provençal qui va rassembler les stars de la planète pétanque.

Le monde de la pétanque s’apprête à rebondir. Les 28 et 29 août, la Fédération Française de Pétanque et de Jeu Provençal organise la première édition du Choc des Champions. Un événement qui va permettre de réunir les plus grands champions français de la pétanque du côté du Vendéspace, près de La Roche-sur-Yon. « Il nous a paru logique de nous tourner vers nos championnes et nos champions, celles et ceux qui véhiculent l’image de nos sports. C’est sur eux que reposent la nouvelle formule du « Choc des champions ». Ils seront le point central de notre manifestation, ils seront le spectacle, le suspense, le plaisir, le fairplay… Nous avons mis sur pied une compétition où la mixité sera mise en avant comme jamais. Où championnes et champions auront une place équivalente. Une compétition où la diversité des épreuves permettra au public d’apprécier la Pétanque sous « presque » toutes ses formes. Une compétition où la F.F.P.J.P. innove beaucoup », assure Joseph Cantarelli, président de la F.F.P.J.P. « Nous avions été séduits en 2019 par le Vendéspace, ravis de voir notre Pétanque dans un tel lieu. Y revenir est un réel plaisir, car nous savons que cette salle est un gage de réussite pour notre compétition. Que le Conseil Départemental de la Vendée soit remercié à la hauteur du soutien précieux qu’il nous apporte. »

 

 

Durant deux jours, 16 champions et championnes aux palmarès exceptionnels vont s’affronter au cours de 17 parties. D’un côté, la « Dream Team » avec Henri Lacroix, Dylan Rocher, Philippe Quintais, Philippe Suchaud, Anna Maillard, Angélique Colombet, Charlotte Darodes et Cindy Peyrot. De l’autre, les « Challengers » avec Mickaël Bonetto, David Doerr, Lucas Desport, Joé Casale, Audrey Bandiera, Daisy Frigara, Sandrine Herlem et Sandrine Poinsot. « La formule de jeu qui a été choisie par la fédération va permettre de voir de belles confrontations, aussi bien chez les femmes, chez les hommes et en mixte. L’idée de ce duel entre deux générations est séduisante », confie Philippe Quintais. « J’aurai pour ma part le plaisir d’être associé à mes partenaires champions du monde,et à des championnes toutes très capées. De mon point de vue, le plus important sera la cohésion du groupe, puisque nous sommes 8 au total dans chaque équipe. Il faudra jouer pour un collectif. Mais c’est aussi un autre atout de cette compétition pour moi. »

Olivier Navarranne
Crédit photo : Alexandre Dimou / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE