Le Pôle Santé Sarthe et Loir joue les pionniers

Troubles musculo-squelettiques, surmenage, mauvaises postures et gestes traumatiques répétés… le milieu professionnel peut être néfaste pour le corps. C’est pour y remédier que des coaches sportifs sont recrutés au sein des entreprises et instituts. Exemple au Pôle Santé Sarthe et Loir du Bailleul, dans la Sarthe.

 

Désormais lorsqu’ils quittent leur domicile pour se rendre au travail, les salariés du Pôle Santé Sarthe et Loir sont invités à amener avec eux une tenue de sport pour des séances proposées au sein même de leur établissement de travail. Mis en place il y a un an et demi à l’arrivée sur place d’Étienne Nady, enseignant en activités physiques adaptés et ingénieur de rééducation du handicap, ces cours séduisent de plus en plus de monde parmi le personnel de l’institut. De quoi satisfaire son initiateur : « J’ai été recruté pour cela : proposer à celles et ceux qui le souhaitent une pause dans leur temps professionnel pour se défouler ou se relaxer. » Les séances de 25 à 30 minutes sont collectives mais personnalisées selon les besoins et les envies de chacun. Elles sont dispensées à des moments clés (pause de midi, fin de journée…) et fonctionnent sur la base du volontariat.

Échauffement pour tous

« Je propose du renforcement musculaire, de la relaxation, de la marche et même de la boxe, une activité qui permet de se décharger du trop-plein de stress, estime ce pratiquant de sports de combat. Mes séances servent d’exutoire, sans jugement sur la performance. » Le seul résultat qui compte : que les participants se sentent mieux dans leur quotidien. « L’expression dit que les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés, il en va de même des professionnels de la santé qui ne prennent pas assez soin de la leur », constate Étienne Nady. « Ce sont des métiers traumatisants, notamment pour les cervicales, les épaules, le dos… J’essaie de corriger les maux et de prévenir les douleurs. » Enseignant militant, il aimerait que son initiative se généralise et préconise une habitude pour tous : « Un petit échauffement pour tous avant la prise de poste. Quelques exercices simples pour permettre au corps d’être disposé à travailler. Que vous soyez sur une chaîne de montage ou assis derrière un bureau, toutes les positions sont à terme néfastes lorsqu’elles sont répétées. »

Près de 9 dirigeants sur 10 convaincus des effets positifs du sport en entreprise

D’après une étude nationale publiée il y a moins d’un an et menée par le ministère des Sports, le CNOSF et le Medef auprès de 265 dirigeants interrogés, 87% d’entre eux se disent convaincus « des effets positifs d’une activité physique et sportive de leurs collaborateurs sur la compétitivité de leur entreprise ». Pourtant, 82% des entreprises n’ont pas encore mis en place d’initiatives en faveur de la pratique d’activités physiques et sportives. Les freins ? Ils sont logistiques pour une majorité des chefs d’entreprise interrogés. Autres raisons invoquées : le manque d’accompagnement ou la méconnaissance des dispositifs pouvant aider les entreprises dans cette démarche. C’est là qu’une initiative comme celle lancée au Pôle Santé Sarthe et Loir par Étienne Nady répond à un besoin et a valeur d’exemple.

Par Régis Delanoë
Crédit photo : Le Pôle Santé Sarthe et Loir
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE