08/10/2020

Montpellier Méditerranée Métropole Taekwondo, le cœur dans les quartiers

Depuis près de 20 ans, le Montpellier Méditerranée Métropole Taekwondo amène le sport dans les quartiers et travaille pour améliorer le quotidien des jeunes, notamment par des stages à l’étranger ou par une aide aux devoirs.

 
Entre Noël et le Jour de l’An, 50 jeunes du Montpellier Méditerranée Métropole Taekwondo, âgés de 10 à 17 ans, sont partis à Murcie, en Espagne, pour un stage de cinq jours (photo). « Nous faisons des échanges avec les Espagnols depuis 10 ans, ils viennent en novembre et nous nous déplaçons en décembre », souligne Karim Bellahcene, président du club. « Nous recherchons une opposition de qualité chez la deuxième nation mondiale du taekwondo derrière la Corée du Sud. » La grande majorité des jeunes qui ont pris part au stage sont issus des quartiers prioritaires de la ville de Montpellier. Ce n’est pas une coïncidence, mais bien le sens de la politique du 3MTKD depuis sa création il y a plus de 20 ans.

Une transmission de générations

« Cinq de nos six centres d’entraînements sont basés dans les quartiers prioritaires de la ville », souligne Karim Bellahcene. Au fil du temps, une confiance s’est créée avec les familles qui recherchent la proximité pour le club de leur enfant. « Les éducateurs sont d’anciens pratiquants de haut niveau du 3MTKD à qui le club a financé le diplôme d’État pour la transmission de la culture de la performance entre les générations », poursuit le président. En plus de la formation d’un sport structurant et accessible dès 3 ans, le club de taekwondo propose différentes actions à ses licenciés, un accès à des centres de loisirs, une possibilité de partir en vacances ainsi qu’un accompagnement scolaire sous la forme d’une aide aux devoirs de 4 h pour plus de 100 jeunes du CP à la terminale. Tout ce travail a permis au 3MTKD de compter plus de 1 000 licenciés, le hissant dans les plus grands clubs de Montpellier. La structure a été reconnue par le Ministère des Sports et a même reçu la visite de Roxane Maracineanu en février 2019.

 

Issus des quartiers et champions

« Nous faisons aussi de la formation élite pour obtenir une médaille olympique senior individuel », ajoute Karim Bellahcene. « Nous voulons montrer que c’est possible d’être champion en étant issu d’un quartier. » Les résultats sont déjà là : Yassine Belhadj a été champion du monde junior en 2006 tandis que Faiza Taoussara, issue du quartier Val de Croze, a remporté la médaille de bronze aux Jeux olympiques de la jeunesse en 2010 ou plus récemment, en septembre 2019, Théo Lucien est monté sur le podium du championnat d’Europe espoirs. « Nous préparons la génération Paris 2024 », annonce Karim Bellahcene. Avec des taekwondoïste déjà n°1 français dans leur catégorie en élite, comme Mehdi Jermami originaire de la Paillade, le 3MTKD peut même rêver de belles performances de ses représentants aux Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain.

Leslie Mucret
Crédit photo : 3MTKD
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE