Le CROS Occitanie se rapproche des collectivités territoriales

Le CROS Occitanie veut renforcer son accompagnement auprès des collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sportives. Depuis décembre, une newsletter avec les dernières actualités est envoyée. Plus d’explications avec Émilie Lépron, directrice du CROS.

 
De quelle manière le CROS Occitanie entre-t-il en contact avec les collectivités territoriales ?

Le CROS a lancé une newsletter à destination des collectivités de la région Occitanie, notamment celles qui ont été labellisées Terre de Jeux 2024, pour les aider à alimenter leur politique sportive. Nous recensons toutes les actualités du Mouvement Sportif afin de les relayer. Cette newsletter va devenir un outil ressources pour donner des informations spécifiques aux collectivités. Nous transmettrons les appels à projet et appels à manifestation d’intérêt de l’Agence nationale du sport, du CNOSF, de Paris 2024 ou même de la région Occitanie. Nous aurons aussi la possibilité de faire des focus sur les initiatives d’une commune par exemple afin de partager ses bonnes pratiques et donner envie aux autres.
 
Avez-vous des exemples des informations que le CROS va relayer ?

Dans la première newsletter envoyée le 2 décembre, nous rappelons les mesures prises par le gouvernement pour soutenir les associations sportives dans ce contexte de pandémie de Covid-19 et nous avons expliqué la nouvelle gouvernance du sport. Nous balayons l’ensemble des dispositifs du Mouvement Olympique et Sportif mobilisables par les collectivités et nous avons également mis en avant le nouveau programme du Comité paralympique et sportif français (CPSF) appelé ESMSxCLUBS qui veut renforcer les liens entre les clubs sportifs et les établissements médico-sociaux. Dans la prochaine, en janvier, nous mettrons en avant la Semaine olympique et paralympique, qui aura lieu du 1er au 6 février 2021. Nous nous appuierons aussi sur les différents temps fort de l’année dans la rédaction de cette newsletter qui sera envoyée tous les deux mois à partir de janvier.

 

 

Est-ce l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques à Paris en 2024 qui pousse le CROS à se rapprocher des collectivités ?

Nous surfons sur cette opportunité afin d’amener plus de sport dans la vie des Français et créer un Héritage avec l’ensemble des acteurs du sport, pour la population. Les collectivités sont des acteurs incontournables du sport et il y a une volonté de mettre tout le monde autour de la table, de rassembler pour porter le même projet. Le CROS se dote d’outils pour les aider à animer leur territoire et à proposer une meilleure offre de pratique pour leurs habitants. Nous ciblons dans un premier temps les communes labellisées Terre de Jeux 2024 et celles avec qui nous travaillons. Nous avons encore un travail à faire sur la base de données pour augmenter notre réseau.
 
Est-ce également un moyen pour le CROS de faire connaître ses services ?

Dans la première newsletter, nous avons rappelé les différentes actions du CROS mises en place en lien avec les thématiques sport & politiques publiques, sport & professionnalisation, sport & éducation et citoyenneté, sport & santé et bien-être. L’offre éducation, le dispositif d’intermédiation de service civique ou encore WORK&MOVE®, dispositif de sport santé pour le bien-être des salariés, sont des prestations qui peuvent intéresser les collectivités. Le CROS est déjà en relation avec certaines collectivités, pour le sport en entreprise et dans les écoles par exemple, mais cela reste à la marge. Cependant, les CDOS proposent déjà une offre de services et nous voulons renforcer cette dynamique en lien avec eux.

 

 

Avez-vous d’autres outils pour communiquer auprès des collectivités ?

Le CROS va également réaliser une plaquette plus exhaustive qui va servir pour une première approche auprès des communes. Réalisée en partenariat aussi avec le CPSF, elle servira à présenter l’olympisme et le paralympisme. Il s’agira une nouvelle fois d’accompagner la réflexion politique autour du sport en donnant des conseils sur les équipements, en présentant le champ des actions possibles en s’appuyant sur le label Terre de Jeux 2024, entre autres. Notre site internet reste également un outil ressources que nous alimentons régulièrement pour y trouver un maximum d’informations actualisées.
 
Par quels autres moyens pouvez-vous aider les collectivités dans leur politique sportive ?

Le CROS va se donner les moyens de répondre aux demandes des collectivités, notamment dans l’accompagnement stratégique des réflexions menées en matière de politiques sportives, dans leur mise en œuvre, dans l’élaboration des dossiers de candidatures de l’appel à projets Impact 2024 ainsi que pour les demandes de financement ou de rénovation des équipements. Le but n’est pas de faire à la place, mais de fournir un soutien afin d’apporter des éléments d’expertise pour renforcer les dossiers.

Retrouvez la newsletter > ici

Leslie Mucret
Crédit photo : CROS Occitanie
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE