Volvo Ocean Race 2018 : Résumé de la 4è étape

Après 17 jours 14 heures 30 minutes et 42 secondes de mer, Team Sun Hung Kai/Scallywag a remporté vendredi la quatrième étape de la Volvo Ocean Race 2018, entre Melbourne et Hong Kong. A noter que Vestas 11th Hour Racing a été victime d’une collision à 30 milles de l’arrivée avec un bateau de pêche.

 

Team Sun Hung Kai/Scallywag a tenu bon pour remporter cette quatrième étape après 17 jours 14 heures 30 minutes et 42 secondes de mer. Cette victoire lui permet d’empocher huit points (sept plus un bonus) et de faire une belle remontée au classement général, passant de la sixième à la quatrième place.

David Witt, skipper du Team Sun Hung Kai/Scallywag :

« Toutes les équipes ont besoin d’un peu de confiance, je pense qu’une chose qui est sous-estimée dans le sport est la dynamique, cette victoire va certainement nous donner beaucoup de confiance. Nous continuons à apprendre et je pense que nous allons encore nous améliorer au fur et à mesure de la course ».

Vestas 11th Hour Racing s’apprêtait quant à lui à franchir la ligne en deuxième position, ce qui n’a finalement pas été le cas. En effet, l’équipage américano-danois mené par Mark Towill (remplaçant sur cette étape de Charlie Enright) a été victime d’une collision avec un bateau extérieur à la course à 30 milles du but, le contraignant à s’arrêter. Du coup, c’est Dongfeng Race Team qui a pris la deuxième place, à 2 heures 47 minutes et 40 secondes du vainqueur du jour, un résultat qui permet au bateau battant pavillon chinois de grimper au deuxième rang au général derrière MAPFRE, attendu samedi.

Charles Caudrelier, skipper du Dong Feng Racing Team :

« Ce n’est pas une mauvaise opération. Pour moi, cette étape et la suivante (en fait la sixième direction Auckland) sont dangereuses, car on traverse des zones où c’est parfois n’importe quoi, avec un passage de l’équateur complètement aléatoire à cet endroit. Ce sont des étapes pièges, MAPFRE a été piégé, pas nous cette fois-ci, donc deuxième sur cette étape, c’est un bon résultat. Evidemment, on aurait aimé gagner en Chine en arrivant chez nous, comme la dernière fois, ça aurait été magique, maintenant, c’est le bateau de Hong Kong qui gagne, c’est bien aussi. Nous, on reprend deux points (sur MAPFRE) et quand on voit les malheurs de Vestas, on se dit que pour gagner, il faut bien naviguer, mais aussi passer à travers tous ces problèmes. On est toujours dans le match, sur le podium ».

La rédaction

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE