Objectif mondial et JO pour l’équipe de France de voile

Les championnats du monde de voile auront lieu à Aarhus (Danemark) du 2 au 12 août prochain. Ce sera la première épreuve majeure pour l’équipe de France, qui aura pour objectif de ramener un maximum de médailles et de se qualifier dans chacune des dix séries olympiques.

 

Une des spécificités de la voile est qu’aux Jeux olympiques, il n’y a qu’un seul représentant par pays dans chacune des 10 disciplines. Pour avoir leur ticket, les sportifs doivent d’abord qualifier leur nation. 101 places, sur 250 au total, seront attribuées aux nations à l’occasion des championnats du monde d’Aarhus au Danemark. Outre la possible qualification aux JO, les Français sont avant tout là pour être champion du monde. Si la majorité des coureurs s’entrainent depuis deux ans pour cette première grande échéance sur la route de Tokyo 2020, d’autres, plus expérimentés, ont repris la compétition plus récemment après une pause méritée suite aux Jeux olympiques de Rio. Mais, tous ont pour objectif principal cette année de faire de grandes choses aux championnats du monde à Aarhus.

Le Kite Board intégré pour la première fois

Les Français seront également bien représentés chez les kiteboarders hommes et femmes. Ils participeront pour la première fois aux championnats du monde de voile olympique, en vue de l’intégration prochaine de la discipline aux Jeux Olympiques de 2024. Ils seront ainsi 19 Français à courir en Formula Kite (kitefoil de série), dont les membres de l’Equipe de France et du Dispositif Relève. Nicolas Parlier, champion du monde en titre et Axel Mazella, vice-champion du monde en titre seront présents ainsi qu’Alexia Fancelli, médaille de bronze l’année dernière au championnat du monde de kitefoil à Oman.

Nicolas Hénard – Président de la Fédération française de voile :

« Le Championnat du Monde de Aarhus est la première étape du long chemin qui mènera l’Équipe de France au Japon en 2020. Ils ont cette échéance en tête depuis longtemps, nous verrons s’ils ont su se préparer correctement. Cette épreuve sera aussi l’occasion pour les jeunes compétiteurs de la délégation de marquer les esprits en vue de Paris en 2024 et pourquoi pas 2020. Qu’ils naviguent avec fraîcheur et panache ».

Justin Teste
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE