La course au large et le kiteboard présents à Paris 2024

Deux nouvelles catégories de voile feront leur entrée aux Jeux olympiques lors de Paris 2024. Il s’agit du kiteboard et de la course au large. Une décision qui permet d’accroître la mixité dans cette discipline.

 

À l’occasion du meeting annuel de World Sailing, qui s’est clôturé dimanche dernier à Sarasota (USA), l’assemblée générale de la Fédération internationale a validé sa proposition concernant les catégories pour Paris 2024, confirmant la présence de deux nouvelles disciplines : le kiteboard et la course au large. Associés à une volonté de parité, ces décisions lancent une nouvelle dynamique pour la voile olympique.

« Une décision qui ouvre d’énormes perspectives »

Pour Nicolas Hénard, Président de la Fédération française de voile, qui a mené depuis son arrivée à la tête de la FFVoile une véritable campagne de lobbying pour l’introduction de la course au large et du kiteboard, cette décision est une véritable satisfaction : « C’est fait ! Alors qu’à Saint-Malo s’élançait la Route du Rhum, la course au large entre dans le temple olympique… Je me réjouis de cette décision qui ouvre d’énormes perspectives. Le kiteboard avait été intégré au programme à Londres en mai dernier. La France avait tout intérêt à voir ces deux disciplines rentrer dans les épreuves olympiques. Cela d’un point de vu sportif, car nous avons d’excellents compétiteurs dans les deux catégories, mais aussi pour que les Jeux olympiques de Paris soit à l’image du développement de notre pratique sportive. C’est un grand pas qui a été franchi par World Sailing. » Concernant le support des épreuves de course au large celui-ci doit être encore confirmé, tout comme 6 autres catégories, mais ce sera un monocoque de 6 à 10 mètres, sans foils, pouvant naviguer dans des conditions de vent de 4 à 40 nœuds. Les séries non encore confirmées le seront lors de la prochaine réunion de World Sailing à Londres, en Grande-Bretagne, en mai 2019. Cette dernière décision permettra ensuite à World Sailing de soumettre cette nouvelle dynamique au CIO qui la validera en décembre 2020.

La mixité pour 40% des médailles

Depuis les Jeux Olympiques de 2016, la voile possédait déjà une série mixte avec le Nacra 17. En 2024, ce ne seront pas moins de 4 catégories sur 10 qui seront mixtes. En effet en plus du catamaran (Nacra 17), les épreuves de voile à Marseille proposeront un dériveur double mixte, une épreuve kiteboard mixte et une épreuve de course au large mixte. Une proposition qui fera de la voile, un sport présentant autant de médailles féminines que de médailles masculines et autant d’athlètes hommes et femmes.

Les disciplines validées par Wolrd Sailing pour Paris 2024

Windsurf hommes – RS: X *
Windsurf Femme – RS: X *
Dériveur solitaire femme  – Laser *
Dériveur solitaire homme – Laser *
Dériveur Haute performance femme – 49er
Dériveur haute performance homme – 49er
Catamaran volant mixte – Nacra 17
Kiteboard mixte (support à déterminer)
Dériveur double mixte (support à déterminer)
Course au large (support à déterminer)

Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE