Charlotte Consorti : « Toujours en chasse du record »

A 39 ans, Charlotte Consorti possède un palmarès éloquent. Mais la championne de kitesurf n’est jamais rassasiée. Entretien.

 

Charlotte Consorti, quels objectifs vous reste-t-il encore à atteindre pour être comblée ?

En vitesse, nous sommes toujours en chasse du record. On n’en a jamais assez. J’espère donc encore améliorer mon record du monde. J’envisage également de récupérer mon titre de championne du monde. L’année dernière, je n’avais pas pu participer à cette compétition en raison d’une blessure.

Grâce au kitesurf, vous avez eu l’occasion de sillonner le monde. Quels sont les endroits qui vous ont fait rêver ?

Il est difficile d’en choisir un en particulier. Je suis souvent émerveillée lorsque j’arrive dans un nouvel endroit. J’ai adoré Oman ou le Mozambique par exemple, qui sont des pays éloignés du tourisme du masse.

Que faites-vous en parallèle au kitesurf ?

Ma vie est consacrée à cette discipline. J’ai même une web-série sur YouTube, baptisée « Kitesurf Paradise ». Les sponsors me permettent de vivre de ma passion. Si je devais compter uniquement sur les gains cumulés en compétition, cela ne serait pas possible.

Cette année, le kitesurf va faire son apparition aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires (Argentine). C’est une formidable promotion pour votre discipline ?

Oui, c’est une belle promotion. Cela va permettre de générer plus de moyens pour l’entraînement des jeunes. Mais il faut cependant se méfier, car cela pourrait être néfaste pour les disciplines qui ne seront, a priori, pas représentées aux JO, comme le freestyle ou la vitesse. Tout cela est très politique, avec des guerres de fédération, donc je reste à l’écart.

Concernant les JO, le kitesurf pourrait se présenter à Tokyo 2020 pour une exhibition avant d’intégrer définitivement l’édition suivante à Paris. Vous projetez-vous jusqu’en 2024 ?

Non, car ce ne sera certainement pas ma discipline qui sera représentée. Il s’agira certainement d’une discipline à vent léger, peut-être le kite boarder cross.

Par Arnaud Lapointe

 

> Découvrez gratuitement notre dernier numéro sur emag.sportmag.fr

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE