Xavier Regnier : « Je reviendrai défendre mon titre ! »

Vainqueur de l’étape de Paris de La Ruée des Fadas 2018, Xavier Regnier a été le seul à boucler le parcours en moins de 50 minutes. Habitué des courses à obstacles, il a su dompter toutes les difficultés pour s’imposer.

 

Comment avez-vous appréhendé votre course lors de cette étape ?

Je connaissais les principaux coureurs présents, je savais donc à quelle concurrence j’allais faire face. J’étais déjà venu l’an dernier, donc je connaissais le parcours. J’étais dans les bonnes conditions. Je suis parti un peu vite, puis j’ai ralenti en milieu de parcours. J’ai pu retrouver mon élan après les différentes difficultés et dérouler jusqu’à l’arrivée.

Quelles ont été vos principales difficultés sur ce parcours ?

Je dirais la chaleur, puisqu’il faisait assez chaud lors de cette journée. Le dénivelé était également difficile à aborder, d’autant que je suis plutôt un coureur de plat. Ça m’a fait vraiment mal à jambes, il y a des portions où ça montait énormément. Les obstacles s’enchaînent, donc on n’a pas vraiment le temps de récupérer et de reprendre notre souffle.

De quelle manière aviez-vous préparé ces difficultés ?

Je participe à beaucoup de courses à obstacles, je me prépare donc tout au long de l’année. Je m’entraîne entre trois et cinq fois par semaine afin d’être prêt lorsque j’arrive sur ces différents événements. Je fais beaucoup de course à pied en début d’année, puis au fil des semaines, j’ajoute de plus en plus de préparation spécifique.

Qu’est-ce qui vous plaît concernant La Ruée des Fadas ?

C’est une course où je dois faire face à des obstacles que je ne retrouve pas ailleurs. Cette nouveauté, et le fait de courir en dehors de mon secteur habituel me plaisent beaucoup. L’ambiance est aussi très sympa, il y a des animations en dehors de la course, c’est très festif. Et puis j’avais terminé quatrième l’an dernier, j’avais donc envie de revenir pour monter sur le podium (rires).

Justement, reviendrez-vous l’an prochain ?

À moins qu’un événement important tombe en même temps, je reviendrai. J’ai fait une belle course et j’espère que la concurrence sera encore plus relevée l’an prochain. Je reviendrai défendre mon titre !

 

Propos recueillis par Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE