SPORTMAG.fr
En ce moment

Un champion de France de boccia vient d’Occitanie !

Florent Pervillé
Née à l’époque de la Grèce antique, la boccia est désormais une discipline handisport, qui se développe en France. Et l’Occitanie n’est pas en reste : deux athlètes occitans sont montés sur les podiums du dernier championnat de France NE de boccia à Marseille, en novembre dernier.

 
Jeu d’origine gréco-romaine, la boccia a été remise au goût du jour comme discipline handisport. Un sport atypique car, outre ses origines antiques, c’est aussi l’une des rares disciplines paralympiques à ne pas avoir d’équivalent olympique. Largement pratiquée dans certains pays, la boccia est moins développée en France. Mais, en Occitanie, elle est pratiquée dans plusieurs clubs. Et avec succès ! En effet, des athlètes de la région ont su se distinguer lors des derniers championnats de France NE de Boccia, qui se sont déroulés en novembre dernier à Marseille. La compétition organisée dans la cité phocéenne était ouverte à tous les jeunes de moins de 21 ans, en situation de handicap physique ou sensoriel. Pas moins de 64 joueurs, issus de 37 délégations, se sont affrontés dans 4 classes, de NE1 à NE4. Et en classe NE2, deux athlètes occitans se sont distingués. Éric Byzery (Boccia Trouillas Handisport) est devenu champion de France de sa catégorie, tandis que Laurie Florian (Montpellier Club Handisport) est montée sur la seconde marche du podium !

> Découvrez notre deuxième consacrée à l’Occitanie

La boccia a des règles simples à appréhender et n’exige pas d’infrastructures spécifiques : un terrain lisse suffit pour pratiquer cette sorte de pétanque, jouée en intérieur avec des balles en cuir. L’objectif : lancer une boule lestée au plus près d’une « boule cible », appelée but ou « jack ». Un objectif qui développe la concentration et la précision du lancer. Lors d’une partie, chaque joueur (ou équipe) dispose de 6 balles de même couleur (rouges ou bleues). Le premier joueur lance le jack (blanc) puis une balle, le joueur adverse joue jusqu’à la reprise du point… Une fois la dernière boule jouée, chaque boule de même couleur située le plus près du but rapporte un point à l’équipe correspondante.

Prochain objectif de la fédération : les JO !

La boccia est une épreuve des Jeux paralympiques depuis 1984. En France, elle se développe depuis les années 2000, et compte un peu plus de 3 000 pratiquants au sein de la Fédération Française Handisport. Et, aujourd’hui, l’objectif de la fédération est de construire une équipe de France en vue des compétitions internationales, afin de se qualifier aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020. Car si les Français ont commencé à se distinguer à l’international, aucun ne s’était sélectionné pour les tournois paralympiques de boccia à Rio !

Des compétitions dans différentes catégories

Lors des compétitions handisports de boccia, les athlètes concourent dans 4 catégories distinctes. La catégorie BC1 regroupe les athlètes paralysés cérébraux qui peuvent être assistés : une personne peut leur passer les boules ou les aider à positionner le fauteuil. La BC2 concerne les athlètes paralysés cérébraux qui ne peuvent pas être assistés. La BC3 est dédiée aux athlètes ayant d’importantes difficultés motrices, qui peuvent être aidés. Enfin, la BC4 réunit les athlètes ayant des difficultés motrices autres que la paralysie cérébrale. Dans les compétitions nationales, comme le championnat de France qui s’est déroulé à Marseille, toute personne présentant un handicap moteur peut pratiquer en catégorie « Non Éligible » (NE).

Par Laurence Théry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *