Top 12 : Dernière ligne droite pour les hommes

Les demi-finales approchent à grand pas et la course à la qualification fait rage. Les équipes prétendantes sont nombreuses mais seules quatre d’entre elles obtiendront leur billet pour les demi-finales ce samedi…

 

Les champions de France en titre d’Antibes, talonnés par leur bête noire, Vélizy, devront absolument conserver leurs trois points d’avance pour valider leur ticket pour la demi-finale. Aligné au saut pour la première fois depuis sa terrible blessure aux Jeux olympiques de Rio lors de la dernière rencontre, Samir Aït Saïd pourrait à nouveau se présenter sur cet agrès ce samedi. Les Véliziens joueront leur va-tout, eux qui ont toujours gagné contre les Antibois dans cette nouvelle formule du Top 12. Le stress sera donc palpable à Antibes car les deux équipes ont pour ambition de poursuivre l’aventure Top 12. Dans la poule 2, Sotteville-lès-Rouen recevra Orléans. Si les deux équipes s’étaient quittées sur un match nul lors de la rencontre aller, deux petits points les séparent avant le match retour. L’enjeu sera donc également important dans cette rencontre qui aura l’allure d’une finale de poule.
Clamart visera la première place…
De son côté, Clamart, fort de 16 points d’avance dans la poule 3, recevra Noisy-le-Grand plus sereinement. Avec une équipe de gala composée, entre autres, d’Axel Augis, Jim Zona, Killian Mermet et Reiss Beckford, le club des Hauts-de-Seine visera la première place du classement pour obtenir un adversaire plus favorable en demi-finale. Pour le club de Noisy-le-Grand en revanche, tout l’enjeu résidera dans l’obtention du plus grand nombre de points pour devancer la troisième équipe de la poule, Oyonnax et ses 86 points, et ainsi se mettre à l’abri de la relégation. Enfin, dans la dernière poule, Franconville se rendra à La Madeleine en position de force, avec 4 points d’avance. La qualification en tête, les Franciliens, forts collectivement, devront faire face à des Nordistes affûtés. Pour se qualifier à nouveau en 2018 pour les demi-finales, les Madeleinois, quatrièmes en 2017, pourront s’appuyer notamment sur Mathys Cordule, le jeune français qui a récemment gagné deux médailles au tournoi international junior à Houston (USA).
Frantz Gaillard, entraîneur de la Sottevillaise :
« Nous sommes en ballottage défavorable car nous avons un duel de retard sur Orléans. Je compte sur la volonté de mes gyms qui seront à domicile. On ne va rien lâcher pour gagner notre place dans le dernier carré ».
La rédaction

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE