Le Bee athlon laser ou la marche nordique en plus fun

Le Fablab Mdesign Metz et le Comité de Moselle d’athlétisme ont conçu le Bee athlon laser, un dispositif sur le modèle de biathlon qui mêle marche nordique et pollinisation des fleurs. Explications.

 
Mettre les jeunes au sport tout en les sensibilisant à la nature, deux volontés concrétisées en un seul dispositif : le Bee athlon laser. Pendant deux ans, des bénévoles du Fablab Mdesign Metz, une éco-association, et du Comité de Moselle d’athlétisme se sont inspirés du biathlon pour développer un concept innovant qui consiste à viser des fleurs lors d’un parcours de marche nordique. « Nous avons conçu un marqueur, un dispositif électronique qui interagit avec les fleurs », explique Fawzi Kachouri, directeur du Fablab Mdesign Metz. « Le marqueur et la fleur sont équipés d’une technologie permettant la gestion de données pour établir des statistiques et des classements. » Métaphoriquement, le participant pollinise la fleur comme une abeille, d’où le jeu de mots avec “bee” qui désigne l’insecte en anglais.

Faire sortir les jeunes

Sur le modèle du biathlon « en s’écartant complètement du côté militaire », précise Laurence Klein, chargée de développement et coach athlé santé au Comité de Moselle d’athlétisme, le marqueur remplace la carabine et la marche nordique le ski de fond. Le dispositif Bee athlon laser a été conçu avec les jeunes comme cible principale. « Au CDA 57, nous souhaitons dynamiser la marche nordique, qui a déjà des adhérents, mais dont la majorité a entre 45 et 65 ans », rappelle Laurence Klein. « Parallèlement, les jeunes ne pratiquent pas beaucoup d’activités physiques. Dans notre projet de lutte contre l’obésité infantile, nous voulons les amener à sortir de chez eux et à se rapprocher de la nature. » Et pour cela, le CDA 57 et le Fablab Mdesign Metz ont créé le design du marqueur en s’inspirant du jeu vidéo Minecraft afin de les amener dans un univers qu’ils connaissent déjà. « Avec ce dispositif et les personnes qui pratiquent déjà la marche nordique, il est possible de rassembler trois générations sur cette activité », relève Fawzi Kachouri. « Les participants ont trouvé le concept ludique et très fun. »

S’exporter en France

Le Fablab Mdesign et le CDA 57 ont lancé leur dispositif en mai dernier. Depuis, ils ont mené six ateliers à Metz et dans les environs avec des associations locales. Le Bee athlon laser peut se pratiquer en extérieur, mais aussi en intérieur, dans les entreprises lors d’animations de “team building” par exemple. « Le but est maintenant de nouer des contacts pour développer le dispositif en France », indique Fawzi Kachouri.

Leslie Mucret
Crédit photo : Fablab Mdesign
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE