10/25/2020

La Trans’Organisation fait son bilan de l’année 2020

L’année 2020 a été compliquée pour la Trans’Organisation, qui organise des événements sportifs dans les montagnes du Jura. 2021 est déjà en préparation.

 
Plus de deux semaines après la Tranju’trail, la Trans’Organisation tire le bilan de 2020 et de ses événements sportifs organisés dans les montagnes du Jura. Dès janvier, l’année était mal partie, la Transju’, événement avec plusieurs courses de ski de fond, a été tout simplement annulée faute de neige. En revanche, le Salon international du nordique et les conférences thématiques, notamment autour du climat, ont été maintenus. La Transju’trail, prévue en juin, a quant a elle été reportée à fin septembre à cause de la pandémie de Covid-19. « Cette année nous a obligé à sortir de notre zone de confort », retient Pierre-Albert Vandel, président de Trans’Organisation. « Nous avons dû faire, défaire, refaire, changer, créer et adapter nos événements. En février lorsque nous avons dû annuler La Transju’, nous subissions un hiver chaud, sans neige. Nous avons cherché jusqu’au dernier jour, le parcours qui pourrait quand même se réaliser. Hélas, la neige est arrivée trop tard. Pour la Transju’trail, le contexte était différent, la Covid-19 nous a obligés à reporter le trail initialement prévu début juin. Nous avons réussi à organiser cet événement le 20 septembre et accueilli 1500 participants malgré les contraintes sanitaires, c’est quand même une victoire pour nous. »

 

 

La Trans’orgisation se projette vers l’année 2021, alors les incertitudes météorologiques et sanitaires demeurent. Les dates ont été choisies : Transju’ aura lieu les 13 et 14 février alors que la Transju’trail revient en juin, les 5 et 6. La Transjeune, événement de ski de fond réservé aux jeunes de 7 à 19 ans, en hiver, ainsi que la première édition de la Commando race sont encore à placer dans le calendrier. Trans’Organisation planche sur différents scénarii pour que tous ces événements aient bien lieu. « Nous avançons en tenant compte des contraintes actuelles », explique Quentin Lebas, coordinateur chez Trans’Organisation. « Nous n’aurons pas une année normale, nous avons beaucoup appris cette année et nous saurons organiser des événements sportifs, conviviaux, répondant aux attentes des participants. »

Leslie Mucret
Crédit photo : Benjamin Becker
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE