La Région Île-de-France récompense ses sportifs

Lundi soir avait lieu la cérémonie des victoires sportives de la Région Île-de-France. L’occasion de mettre à l’honneur des sportifs de tous horizons qui ont brillé cette année sur les scènes nationale et internationale. Pour la plus grande fierté de Valérie Pécresse, présidente de la Région, et de Patrick Karam, vice-président chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative.

 

Lundi soir, au siège de la Région, les sportifs franciliens étaient à l’honneur après une année 2019 riche en succès. Valérie Pécresse a ouvert la soirée en mettant l’accent sur l’importance du sport féminin et du travail à effectuer encore en faveur des athlètes handisport. La présidente de la Région Île-de-France a également décoré Marie-José Pérec. « Je suis ravie, ça fait toujours plaisir de recevoir un prix qui récompense tout ce que j’ai fait pendant ma jeunesse. Ce prix, on devrait le dédier aux jeunes, ils sont l’avenir. En 2024, j’espère qu’on aura énormément de médailles à offrir à nos sportifs. C’est tellement important, on a besoin d’accompagner la jeunesse, de la faire grandir », a déclaré la triple championne olympique.

Un budget en constante augmentation

Patrick Karam, vice-président chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative, a ensuite expliqué l’importance du soutien apporté au mouvement sportif francilien et au sport de haut niveau, aux clubs, aux officiels, aux bénévoles et aux athlètes. En 2019, 54 millions d’euros ont été investis dans la rénovation et le développement d’équipements dans la Région. « On a rénové 350 équipements en 2019. En échange, on exige une pratique féminine et un club résident. Et il y a 10% de prime en plus pour en plus s’il y a une pratique des gens en situation de handicap », précise-t-il, non sans rappeler qu’en 2015, il y avait eu…13 rénovations d’équipements. La Région Île-de-France a fait du développement du sport un grand objectif, à cinq ans des Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Patrick Karam a expliqué que la Région aidait 4 000 clubs (sur les 19 300 clubs, donc 20%) avec des chèques multi-services. Il souhaite également, avec le réseau de Valérie Pécresse, convaincre les entreprises d’embaucher des athlètes de haut niveau en contrat adapté pour continuer leur carrière. « On ne peut pas supporter que nos athlètes, qui représentent 40% des médailles olympiques et 20% des médailles paralympiques, soient au RSA », a-t-il déclaré. Patrick Karam est un homme heureux, puisque qu’on lui donne les moyens de ses ambitions : « Mon budget augmente encore cette année, de quasiment 10%. C’est de l’inédit ! »

Les lauréats 2019 :
  • Sportive de l’année : Marie-Eve Gahié (judo, photo)
  • Sportif de l’année : Vincent Luis (triathlon)
  • Sportive de l’année en situation de handicap : Lucie Jarrige et Solenne Piret (montagne escalade)
  • Sportif de l’année en situation de handicap : Christophe Lavigne (aviron)
  • Prix spécial du Jury : Fédération Française de Karaté et Ligue Ile-de-France Karaté
  • Espoir féminin de l’année : Prithika Pavade (tennis de table)
  • Espoir féminin de l’année en situation de handicap : Océane Bouvet (natation sport adapté)
  • Espoir masculin de l’année : Arthur Philippe (escrime)
  • Espoir masculin de l’année en situation de handicap : Rafaelli Kuzehgaran (handisport)
  • Club de l’année : Saint-Denis Union Sport (FSGT Omnisport Athlétisme)
  • Club de l’année en situation de handicap : BAHAMAS (natation sport adapté)
  • Equipe féminine de l’année : Fleuret (escrime)
  • Equipe mixte Handisport de l’année : Basket-Fauteuil U 23
  • Equipe masculine de l’année : Claude Decret et Henri Yahiel (tennis de table)
  • Equipe masculine de l’année en situation de handicap : CSP 91 (handball sport adapté)
  • Arbitre – juge arbitre, officielle de l’année valide ou en situation de handicap : Aurélie Tourte (tennis)
  • Arbitre – juge arbitre, officiel de l’année ou en situation de handicap : Yohan Rosso (basket)
  • Bénévole, Dirigeante de l’année valide ou en situation de handicap : Sandra Olivier (course d’orientation)
  • Bénévole, Dirigeant de l’année valide ou en situation de handicap : Jackie Bourée (twirling bâton)
  • Prix Innovation de l’année : Sport en milieu rural d’Ile-de-France
  • Prix Ville sport pour tous : Ville du Pecq (78)
  • Prix du public :
    • 1er prix : Elsa Jenequin (natation FSGT)
    • 2e prix : Océane Bouvet (natation sport adapté)
    • 3e prix : Chiara Zenati (équitation handisport)

Valérie Pécresse, président de la Région Île-de-France :

Michel Godard, président du CREPS Île-de-France :

Patrick Karam, vice-président en charge des Sports de la Région Île-de-France :

Simon Bardet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE