La Charente prépare un Été Actif

A partir du 1er juin, le département de la Charente entrera en période « Été Actif et Solidaire ». Un dispositif mis en place par le Conseil départemental qui propose notamment la pratique de près de 200 activités différentes.

Après le Covid, place au sport ? Alors l’ensemble de l’Hexagone continue de vivre avec la pandémie de Covid-19, l’été prochain se prépare déjà dans l’espoir que des activités puissent être mises en place. Du côté de la Charente, le Département s’apprête une nouvelle fois à lancer son « Été Actif et Solidaire ». Ce dispositif, piloté par le Département, les communautés de communes et le tissu local, permet aux enfants et plus largement aux familles de se retrouver autour d’une centaine d’activités sportives et culturelles, le plus souvent en plein air, à faible coût.
 
En partenariat avec les 9 EPCI charentais, 19 sites été actif labellisés par le Département. Grâce aux clubs, associations, prestataires et artisans locaux, ce sont près de 1400 séances d’activités encadrées par des professionnels ou diplômés d’État qui sont proposées sur l’ensemble du département de la Charente.
 

 
L’inscription aux activités peut se faire soit en créant un compte sur le site internet de l’Été Actif https://eteactif16.lacharente.fr, soit en se rendant sur un lieu « physique » d’inscription dont les coordonnées figurent sur les plaquettes de communication et sur le site internet. Les inscriptions sur le site internet s’arrêtent 24 heures avant le début de l’activité, mais il est toujours possible de s’inscrire auprès du site Été Actif concerné, sous réserve de la disponibilité de places restantes.
 
Bien évidemment, un protocole sanitaire strict sera mis en place à l’occasion des différentes activités proposées. Cet Été Actif devrait permettre de renforcer un peu plus la dynamique sportive du département. La Charente compte aujourd’hui près de 80 000 licenciés, dont la moitié ont moins de 18 ans.

Olivier Navarranne
Crédit photos : Robert Palomba / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE