La Charente au rythme des sports de nature

Le département de la Charente compte désormais six stations labellisées « Station sports nature ». Un témoin important de la dynamique départemental engagée depuis plusieurs années sur ce sujet.

« Après la Covid, on est maintenant focalisé sur notre impatience de retrouver le public. » Responsable commerciale de la station du Chambon, Alexia Moreau ne cache pas sa joie de voir sa station vivre à nouveau au rythme des activités et des loisirs en cette période estivale. « Le domaine du Chambon est situé sur la commune d’Eymouthiers, soit à environ une quarantaine de kilomètres d’Angoulême. Le domaine est implanté au cœur d’un site naturel et patrimonial de 90 hectares », détaille Alexia Moreau. Un domaine qui accueille le public depuis plus de cinquante ans, mais qui a récemment su évoluer. « Avant, nous nous adressions uniquement à des groupes, comme les associations, les scolaires ou des centres de vacances par exemple. Depuis 2019, nous avons ouvert également au grand public. En effet, les enfants qui viennent, en colonie de vacances par exemple, ont affiché l’envie de revenir en famille. Nous avons donc développé l’offre d’ouverture au grand public. » Un grand public séduit, car le Chambon propose un grand nombre d’activités et de loisirs susceptibles de plaire à tous les publics. « Nous avons en effet beaucoup d’activités proposées sur site. Ces activités sont encadrés par nos animateurs qui sont là à l’année. Cela permet un l’encadrement idéal qui plaît à la fois aux petits et aux grands. Toute la partie spéléologie recueille beaucoup de succès. L’escalade, les parcours aventures et le canoë-kayak font également partie des activités les plus prisé par le public en période estivale. »

 

 
Cette reprise en vue de l’été 2021, le Chambon a su idéalement la préparer. « Nous avons tous été enfermés pendant longtemps et c’était forcément difficile à vivre. Pendant le confinement, toute l’équipe du Chambon s’est mobilisée et en a profité pour remettre au goût du jour plein d’endroits du Chambon, que ce soit sur la partie hébergement ou sur tout ce qui est espaces verts. Des travaux ont donc été réalisés en amont de la réouverture. Aujourd’hui, nous avons également de nouveaux hébergements en rénovation, nous avons un nouveau préau qui a été construit durant cette période pour pouvoir accueillir de manière plus efficace lorsqu’il pleut par exemple. Nous avons des salles de réunion qui ont été refaites, notamment pour pouvoir continuer à développer l’organisation de séminaires et d’accueil de teams building. » Une dynamique que le domaine du Chambon concrétise par un événement depuis le 1er juillet : le Défi Chambon Station. « C’est un événement axé sur les sports de nature », explique Alexia Moreau. « Ce sont des parcours à télécharger directement sur notre site Internet sur différents sports. Je pense au travail au VTT, au cyclo et à la randonnée. Pour le défi, l’idée est de parcourir le plus de kilomètres, chacun dans sa catégorie. Il est essentiel de proposer ce type d’idée notamment avec la période que nous venons de connaître. » Un défi ouvert jusqu’au 31 août, pour le plus grand plaisir du public.

 

 
Le Département de la Charente n’est pas étranger au développement du site du Chambon depuis plusieurs années. Il a en effet consacré 2 millions d’euros au projet global de pérennisation et de consolidation de l’activité du site. « Depuis plusieurs années, les sports de nature sont en pleine expansion, notamment au niveau de leur nombre de pratiquants. La Charente est un territoire rural, attractif dans ce domaine là, et qui s’est donc naturellement positionné sur les sports de nature », explique d’ailleurs Patrick Lizot, chef du service sports et activités de pleine nature au sein du Département de la Charente. « Il y a quelques années est apparue la volonté de structurer tout ce qui concerne les sports de nature. L’idée a donc germé de créer un label. Nous avons donc mis en place un cahier des charges pour structurer et qualifier les sites de pratiques charentais.Pour être labellisé, il faut proposer au moins cinq activités sport de nature. La première station a été labellisé en 2018, avant la deuxième en 2019 et la troisième en 2020. Depuis le 1er juillet, deux stations et une antenne ont été labellisés. Cela permet à la Charente d’avoir donc six sites labellisés. » Une labellisation progressive qui va permettre d’assurer une couverture départementale idéal concernant la pratique des sports de nature. « C’est un dispositif qui s’inscrit dans la durée avec une véritable progression », confirme Patrick Lizot. « À terme, l’idée est de proposer une offre complète sur les sports de nature dans le département. Cet objectif est aujourd’hui très bien engagé grâce a ce label. Ces sites labellisés profitent au grand public, qu’il soit charentais ou touriste. En ce sens, les stations de sports de nature sont un vecteur de développement touristique pour la Charente. » Si bien que cet été, les sports de nature devraient continuer d’attirer de nombreux touristes grâce à une offre de pratique fournie. « Le canoë fait partie des activités les plus populaires en Charente. L’escalade dispose également de nombreux sites de pratique dans le département, c’est un sport de pleine nature en plein développement. Outre ces sports populaires, certaines pratiques se développent progressivement sur notre territoire. Je pense notamment au longe côte. Nous n’avons qu’un spot de pratique dans le département, mais où il sera possible de mettre en place un espace qui va être labellisé au niveau national. Nous entendons continuer de développer la labellisation avec deux nouveaux sites en 2022. La Charente doit ainsi devenir une destination phare concernant la pratique des sports de nature. »

Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE