Inosport continue d’innover en 2020

La journée Inosport, rencontre annuelle innovation, sport, loisirs et santé, n’aura pas lieu en 2020. Cependant, Dominique Rillh, directeur de projet Inosport, a maintenu le concours 2020, jugeant essentiel de continuer d’échanger autour des innovations du monde du sport.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à maintenir le concours Inosport 2020 ?
Nous avons d’ores et déjà reçu plus de 25 dossiers. Nous avons également une dizaine de personnes intéressées, nous devrions donc arriver à environ 35 dossiers au moment de la clôture des candidatures. C’est un chiffre correct, surtout étant donné les circonstances actuelles. Malgré l’annulation de l’événement Inosport cette année, nous jugions important de maintenir le concours. Il est nécessaire de continuer à faire connaître et à valoriser les idées qui circulent dans le monde du sport.

 

Justement, cette période est-elle propice à l’innovation selon vous ?
Il est certain que cette période de confinement est susceptible de donner des idées à des tas de gens, que ce soit dans la pratique du sport ou le développement de nouveaux produits. Habituellement, nous sommes dans l’action. Or là, cette période un peu plus calme peut permettre de se poser les bonnes questions et de mieux analyser la situation. Je pense que beaucoup de gens sortiront de cette période avec des idées. Il faudra ensuite voir si elles seront mises en œuvre.

 

Inosport fête ses 10 ans cette année. La bonne formule a-t-elle été trouvée ?
Je le pense. Inosport est d’ailleurs depuis plusieurs années une source d’inspiration pour plusieurs salons autour du sport qui ont vu le jour, cela prouve bien que nous avons mis en place un événement qui fonctionne. Nous avons tenu à valoriser les échanges, avec une conférence le matin et des ateliers l’après-midi. Les rendez-vous d’affaires sont également une part importante de ce rendez-vous. Bien sûr, ce n’est pas parce que la bonne formule a été trouvée qu’elle ne peut pas évoluer.

 

De quelle manière est-elle susceptible d’évoluer ?
Nous avons envie d’explorer un peu plus le côté dématérialisé du salon. La valorisation de la visioconférence est un aspect que nous étudions. Pour l’édition 2021, nous réfléchissons déjà à la possibilité de mettre en place un showroom virtuel sur notre site internet. Cet aspect dématérialisé peut permettre d’ouvrir les portes d’Inosport à un nouveau public, plus éloigné géographiquement et qui cette fois aurait pleinement l’occasion de participer à ce rendez-vous.

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.inosport.fr

 

La Rédaction
Crédit photo : Inosport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE