Championnats d’Europe d’athlétisme 2018 : Cauchemar pour Mayer et Vicaut

L’athlétisme français a connu une journée chargée en émotions avec les abandons de Kevin Mayer et Jimmy Vicaut. Le premier a manqué ses trois essais au saut en longueur, le deuxième s’est blessé à l’échauffement avant la finale du 100m…

 

C’était sûrement l’une des journées les plus attendues de ces championnats pour la sélection tricolore. Rien ne s’y est passé comme prévu. Tout avait pourtant bien commencé quand tôt le matin, Kevin Mayer battait son record personnel sur 100m (10’64) pour la première épreuve de son décathlon. Mais son aventure va prendre une tout autre tournure lors du saut en longueur. Le Français mord une fois, puis deux… puis trois. Un zéro pointé qui emporte avec lui toutes chances de médailles et qui contraint l’Argenteuillais à l’abandon. Et malgré les risques que comportait ce troisième et dernier saut, il n’était pas question pour lui de l’assurer. « Est-ce qu’en tant qu’homme, je me serais félicité de faire 6,90 m ? Et pourquoi ne pas assurer aussi toutes les autres épreuves ? Pourquoi ne pas faire un saut dégueulasse juste pour gagner ? Franchement, vous pensez que c’est ça le sport ? Pour moi, le sport c’est une expression personnelle. J’ai tellement évolué et appris en faisant du sport que je ne peux me dire ça dans ma tête. Et en quatre ans, je n’ai jamais assuré et je n’ai jamais mordu. Je ne pense pas que le fait de regarder la planche fasse que tu ne mordes pas, au contraire. Tu peux perdre tous tes repères et faire 6,90 m. Et honnêtement, vous pensez que j’étais là pour faire 6,90 m ? Je suis le premier déçu, et le premier à me dire que je ne mérite pas mes vacances après », déclarait-il au micro de France Télévision. Et si ce coup du sort ne suffisait pas, Jimmy Vicaut lui aussi va connaître un scénario semblable.

Une nouvelle désillusion pour Vicaut

Tout était réuni pour que ce mardi 7 août soit le jour du sprinteur français. Recordman européen, meilleur performeur de l’année… Jimmy Vicaut confirmera son statut de favori en réalisant la meilleure performance des demi-finales. Il n’est alors qu’à 10 secondes environ de son sacre tant attendu. Et pourtant, aux alentours de 21h30, derniers échauffements pour la course qui débute vingt minutes plus tard seulement. Et là, stupeur. Vicaut sent une pointe douloureuse au niveau de l’ischio-jambier. Il déclare forfait à quelques minutes seulement du top départ. Un véritable cauchemar pour le sprinteur qui est très souvent critiqué pour sa fragilité musculaire. La suite de ses championnats est grandement compromise, une très mauvaise nouvelle en vue du relais…

Maxime Charasse
Crédit photo : PA Images / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE