Carole Vialat : « Promouvoir l’activité physique »

Avec 40 étapes partout en France de mai à juillet, le Fitdays MGEN met en avant la pratique du triathlon afin de valoriser l’activité physique et sportive. Plus d’explications avec Carole Vialat, organisatrice de l’événement.

 

Quel est le principe du Fitdays MGEN ?

Il s’agit d’un tour à étapes. Nous avons un village qui se déplace et qui est gratuit. Il est à destination des enfants et de leurs familles. L’objectif majeur est de promouvoir l’activité physique, le mieux manger et le mieux bouger. On a vraiment voulu faire un décor qui plaise aux enfants. L’atelier phare est un triathlon destiné aux jeunes enfants, avec le matériel à portée et des distances adaptées à leur âge. L’objectif est de les mettre au sport. Pas forcément au triathlon, même si c’est une activité qui marche bien puisque nous avons eu de nombreuses prises de licences l’an dernier après le passage du Fitdays MGEN.

Quels retours avez-vous sur les premières étapes de cette édition 2017 ?

On a de super retours puisque nous avons plus de 400 enfants inscrits sur chaque journée, ce qui est conséquent. On est surtout heureux de voir le succès de notre relais famille qui se déroule en fin de journée. Lors de celui-ci, un enfant nage 20 mètres, puis passe le relais à l’un des parents ou grands-parents pour courir 1 kilomètre. Il y a d’abord des séries puis des finales. Ça marche de plus en plus, les parents se prennent volontiers au jeu. Cela leur permet de prendre conscience de la nécessité de bouger et de faire du sport.

En quoi va consister l’autre moment fort, la série de 5 étapes en juillet en Occitanie ?

On a d’abord créé ce parcours enfant dans 40 villes en France, mais ce n’est pas qu’une simple animation qui ne fait que passer. À chaque étape, des petits sont sélectionnés et vont ensuite en finale régionale. Ils sont alors chronométrés et les meilleurs auront rendez-vous cette année le 12 juillet à Montpellier pour la finale nationale. À cette occasion, pendant cinq jours du 8 au 12 juillet, nous organisons les Fitdays MGEN des adultes avec cinq triathlons. Des amateurs et des athlètes reconnus vont participer à ce rendez-vous. Monsieur tout le monde aura aussi la possibilité de participer à un triathlon sur les cinq, pour évoluer aux côtés des participants. C’est donc à la fois un événement de haut niveau et la possibilité pour des amateurs de se mesurer aux meilleurs.

Qu’a apporté le soutien de MGEN à cet événement ?

Avoir signé avec la MGEN est clairement un élément fort. Lorsque nous cherchions une mutuelle comme partenaire, nous nous sommes dit qu’il nous fallait une mutuelle à but non lucratif qui a vraiment un engagement dans la prévention pour parler aux enfants. La MGEN s’est vraiment pris au jeu du triathlon, et elle est très active en local grâce à l’investissement de ses militants… C’est le partenaire idéal qui partage vraiment les valeurs de l’événement, je dirai même que cette mutuelle les a dans son ADN. Le soutien de beIN SPORTS est également important. Cette chaîne retransmet rarement du triathlon, à part quelques grands rendez-vous internationaux. Elle a eu un bon retour d’audience sur les précédentes éditions et nous travaillons en confiance avec elle.

Quelles sont les pistes de développement pour le Fitdays MGEN ?

Nous sommes en train de construire les étapes 2018. On ne dépassera pas les 40 étapes, ce qui est déjà très lourd en termes d’organisation, car nous privilégions un travail de proximité avec les enfants. On rencontre les acteurs locaux, que ce soient des partenaires mais aussi des centres sociaux ou des organismes de santé, qui vont nous permettre de réussir chaque événement. C’est donc une organisation très chronophage, qui explique que nous sommes limités en nombre d’étapes. La MGEN a la particularité de bénéficier d’un réseau de militants bénévoles qui est présent dans chaque département. Cela nous aide fortement à accompagner la communication en amont.

> Plus d’informations sur www.fitdays.fr

Propos recueillis par Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE