Avec le Palestra, Chaumont voit triple !

Les premiers coups de pelle ont été données à Chaumont pour construire le Palestra. Cet ambitieux complexe à la fois sportif et culturel devrait voir le jour en 2020.

 

Quatre bassins aquatiques dont un en extérieur, une salle de 1 700 places pouvant accueillir des événements sportifs, mais aussi des spectacles, des concerts… Situé dans le quartier du Haut-du-Val à Chaumont, le futur complexe Palestra a été imaginé par le cabinet lyonnais Chabanne Architecte, à qui l’on doit notamment le stade de l’Aube à Troyes et le nouveau Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines. Ce projet représente un investissement de 27 millions d’euros pour Chaumont Agglomération.

Un projet attendu à Chaumont

Avec ce projet colossal, les élus marquent clairement leur volonté de renforcer l’attractivité culturelle et sportive de l’agglomération de Chaumont. Un projet attendu par les contribuables, mais aussi par le Chaumont Volley Club 52. En effet, alors que le gymnase Jean Masson (841 places) ne peut plus accueillir les matchs de volley lors des grandes compétitions, notamment en Ligue des Champions, le club est régulièrement contraint de délocaliser une partie des matchs à Reims. Ce nouveau complexe sportif aura donc un véritable impact mais également la vocation de mettre fin à l’exil du CVB 52 lors des matchs de très haut niveau et, par la même occasion, de fédérer les supporters et amateurs de volley.

« Devenir un véritable club professionnel »

« Pour nous, l’annonce du projet Palestra va au-delà d’une bonne nouvelle. Ça nous pousse à continuer à s’investir et à rester motivés sur le développement du club », explique Bruno Soirfeck, président du club de volley depuis 10 ans. Et de poursuivre : « Du côté sportif, la salle va permettre aux joueurs de pratiquer leur sport dans des conditions optimales. La construction de ce nouveau complexe sera également un véritable atout pour le développement économique du club. Il va nous permettre de passer un cap et de devenir un véritable club professionnel. La construction des 12 loges VIP, par exemple, devrait engendrer de nouveaux partenariats avec les entreprises privées du secteur. » Une véritable opportunité pour l’équipe, les dirigeants et le président, qui conclut « Une telle salle permettra également de réaliser des projets très intéressants pour le territoire : l’organisation d ‘un match amical de l’équipe de France par exemple, ou encore l’établissement de la base arrière d’une équipe internationale lors des Jeux Olympiques en 2024. »

Par Laurence Thery
Crédit photo : Chabanne Architecte
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE