La FFLutte met en place un plan fédéral de déconfinement

Dans la continuité d’une reprise très progressive du sport de haut niveau la FF Lutte & Disciplines Associées (FFLDA) fait le point sur la situation et la perspective de pratique pour tous ses licenciés dans ses différentes disciplines.

 
La FFLDA rappelle que toutes les réflexions, les perspectives, les hypothèses et le travail qu’elle met en place se font dans le respect des mesures et des directives du Ministère des Sports. Dans ce cadre, il a été identifié plusieurs objectifs pour la reprise des activités sportives pour les athlètes de haut niveau et l’ensemble des pratiquants. Notamment rassurer les membres de la FFLDA ainsi que les collectivités et les clubs dans la mise en place et l’accompagnement de cette reprise. Le but est de permettre à tous, de retourner pratiquer dans les meilleures conditions sanitaires et en toute sécurité.
 

 
Dans la dynamique de reprise envisagée et évoquée pour les sports collectifs, Alain Bertholom, président de la FFLDA, qui est aussi président de la Confédération française des arts martiaux et des sports de combat (CFAMSC) souhaite faire entendre la voix de sa fédération pour ne pas être marginalisée. Lors des différents échanges avec le Ministère des Sports, ont été évoqués la possibilité de rouvrir les salles, de redynamiser la vie des clubs et d’imaginer un redémarrage très progressif. Pour que cette reprise se fasse en toute sécurité et que chaque discipline soit traitée avec égalité, il est proposé des cycles de 3 semaines. Un premier cycle concernerait une pratique individuel en salle, suivis trois semaines plus tard d’un second, avec une reprise de la pratique debout et projection, sans passage au sol, notamment les passages de grades, qui pourrait être faite avec un partenaire dédié ainsi qu’avec des mannequins qui seraient désinfectés après chaque utilisation. La troisième phase permettrait d’autoriser le passage au sol et de reprendre notamment la pratique du BEACH WRESTLING dès que possible.
 

 
Les collectivités, les clubs et les pratiquants seront les acteurs principaux d’une reprise en toute sécurité, car ces différentes étapes devront être mises en place dans le respect des mesures sanitaires. Pour le moment, des activités alternatives sont autorisées et peuvent être pratiquées. Les activités sont les suivantes : REMISE EN FORME (Wrestling cardio, Wrestling Flex, Wrestling force, préparation physique, circuit training…), TRAVAIL TECHNIQUE (Activité individuelle sans opposition ni contact sans ou avec matériel dédié à la pratique des activités LUTTE/GRAPPLING/SAMBO comme des mannequins, des croissants bulgares, des kettlebell…) et ANIMATION (jeux, ateliers…). Toute cette dynamique et les démarches initiées, ont évidemment pour but principal, de permettre une reprise opérationnelle dès Septembre dans tous les clubs.
 

Olivier Navarranne
Crédit photo : FFLutte
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE