SPORTMAG.fr
En ce moment

Mondiaux de karaté 2018 : Odin et Sebbak pour le bronze

Denis Boulanger - FFK
L’équipe de France de karaté s’est offerte deux nouvelles chances de médailles aux Championnats du monde, à Madrid. Charlène Odin (handicap mental) et Fatah Sebbak (handicap fauteuil) disputeront la finale pour le bronze samedi.

 

Les championnats du monde de karaté, à Madrid, se sont poursuivis, hier, avec une troisième journée consacrée aux éliminatoires kata par équipes et aux éliminatoires para-karaté. Côté français, l’équipe kata hommes (Lucas Jeannot / Enzo Montarello / Ahmed Zemouri) avaient un quart de tableau copieux. Après avoir vaincu au premier tour une équipe du Maroc en pleine explosion (deuxième à Paris, troisième à Dubaï, première à Rabat et Istanbul), ils étaient opposés dès le second tour aux Turcs, sur le podium de tous les Premier League depuis Dubaï en février, et emmenée par le leader Ali Sofuoglu, deux fois vice-champion d’Europe 2017 et 2018 en individuels. Les Français ont réalisé une très belle prestation, mais se sont inclinés de justesse 3/2. La défaite des Turcs face aux Espagnols au tour suivant a mis fin aux espoirs de médailles des Français.

Deux petites finales en para-karaté

Deux athlètes para-karaté se sont qualifiés pour les finales de demain. Premier à entrer en lice et toujours positif, Jordan Fontenay, champion d’Europe en titre catégorie handicap mental, ne parvenait pas à se hisser parmi les qualifiés des phases finales dans ce championnat du monde, où le meilleur deuxième de chaque poule est qualifié pour le bronze, les deux premiers pour la finale. Les 37,5 points sur son kata Gojushiho Dai ne lui permettaient pas d’aller chercher la médaille. La bonne nouvelle pour le clan français, tout en voix à supporter les quatre athlètes engagés en para-karaté, est venue de Charlène Odin (photo). La Brestoise a en effet réussi, pour son premier grand championnat international, à arracher un ticket (la finale se dérobe pour 0,2 point !) pour le match pour la troisième place avec son puissant kata Jion. Ce sera samedi vers
13 h. Elle sera opposée à la Canadienne Natalie Olson, dans une catégorie, dont le titre se jouera entre la Canadienne Wright et l’Égyptienne Ebrahim.

> Suivre la compétition

Mieux, elle ne sera pas la seule pour espérer une médaille puisque le champion d’Europe 2018 et vice-champion du monde fauteuil 2014, Fatah Sebbak (Gojushiho Dai) dont c’est sans doute, à l’inverse, le dernier championnat du monde, s’est qualifié lui aussi pour disputer le bronze avec 37,8 points. Ce sera samedi en fin de journée juste avant la finale de sa catégorie entre les deux Égyptiens Abouelnaga et Alakany – respectivement gratifiés de 39,2 et 39,6, des notes excellentes. Enfin, Virginie Ballario (fauteuil), « contente d’avoir tout donné » a terminé quatrième de sa poule avec 37 points pour son premier championnat international elle aussi. De belles promesses.

Le programme du jour

9h00 :  éliminatoires homme combat équipe. À suivre : Kilian Cizo / Jessie Da Costa / Marvin Garin / Ilyes Klouz / Lou Lebrun / Alexis Raspilair / Maxime Relifox.
13h00 :  éliminatoires femme combat équipe. À suivre : Léa Avazeri / Andréa Brito / Leïla Heurtault / Laura Sivert.
15h00 : repêchages homme et femme combat équipe.

Leslie Mucret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *