08/11/2020

Challenge JO : Pauline Dahaene représente les Jeunes Officiels

Pauline Dahaene est membre de la commission générale des Jeunes Officiels. Lors du Challenge JO Collèges UNSS MAIF à Troyes, elle a répondu aux questions des Jeunes Reporters.Quel est ton rôle auprès des Jeunes Officiels ?

 

Je suis de la commission générale  des jeunes officiels. Ça veut dire que je représente  tous les jeunes officiels lors d’une  commission qui se passe une à  deux fois par an à  Paris et je suis dans cette commission  avec 4 autres membres jeunes pour pouvoir dire ce qui ne va pas dans un dossier, pour pouvoir peut-être le compléter et le faire avancer avec des adultes, représentants,  professeurs et directeurs.

Pourquoi es-tu devenue Jeune Officielle ?
C’est  mon professeur  de collège qui en sixième m’a vu quand on faisait du foot. Il a vu en moi un potentiel dans l’arbitrage. Il m’a initié, ça m’a  pas mal plus parce que c’est vraiment un moyen de prendre de l’assurance, de la confiance et surtout de prendre des responsabilités.
Quels messages veux-tu faire passer au sein de la commission nationale des Jeunes Officiels ?
Être  jeune officiel c’est vraiment  une opportunité, surtout car le format est fait par l’UNSS. Quand on  regarde dans les autres fédérations ce n’est  pas la même  chose. C’est une chance à  prendre pour tous les jeunes, il faut qu’ils puissent saisir toutes les opportunités  qu’ils  ont et qu’ils ne lâchent rien, même  si parfois c’est  compliqué parce que ça ne peut apporter  que de bonnes choses d’être jeune officiel.
Que t’as apporté ton expérience au sein des Jeunes Officiels ?
Beaucoup de confiance en moi, aussi plus de responsabilités et ça m’a  permis aussi de voir un autre univers  dans le monde du sport parce qu’on voit souvient le côté  sportif avec les performances,  mais on ne voit pas ce qu’il  y a derrière  comme l’organisation au niveau des reportages. C’est vraiment un autre univers et c’est ça que j’aime le plus dans le sport.
A lire aussi > Le Challenge Jeunes Officiels : Célébrer l’ADN de l’UNSS
Berthe Charlotte et Rutkowski Margot – Jeunes Reporters UNSS
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE