07/13/2020

Le Hockey Club Mont-Blanc, une « famille » ambitieuse

Pensionnaire de D1, le Hockey Club Mont-Blanc est sorti frustré d’une saison inachevée en raison du Covid-19. Mais ce club familial qui travaille bien se projette déjà sur la saison prochaine avec ambition.

Le Hockey Club Mont-Blanc était si proche de son Graal… mais la pandémie de Covid-19 est venue terminer précipitamment une saison très bien engagée. « Nous sortons d’une saison assez frustrante », reconnaît Rudy Goy, président du club pensionnaire de D1. « Malgré le fait que nous soyons le petit poucet de la division avec le dernier budget, nous avions réussi à nous qualifier pour les play-offs, puis pour les demi-finales. Nous avions une vraie opportunité d’aller en finale… donc de terminer comme ça, sans pouvoir jouer et aller au bout de notre saison, c’est extrêmement frustrant. » Le président du club demeure tout de même ambitieux en vue de la saison prochaine. « Désormais, il faut repartir et reconstruire. Nous avons bâti une équipe pour la saison prochaine, avec prudence en raison des incertitudes actuelles et à venir. Nous avons conservé le noyau dur de cette saison, je pense que les joueurs ont pris confiance, donc nous pouvons a priori viser de nouveau l’accès aux play-offs. Nous avons également commencé à démarcher les partenaires. Certains rencontrent des difficultés dans la période actuelle, mais sont toujours présents au côté du club. »

 

 

Des partenaires qui s’identifient à l’image du club représentant les villes de Megève et de Saint-Gervais. « Il est capital de pouvoir compter sur des partenaires solides et fidèles. Cela nous permet de continuer à construire le club et à le stabiliser. Je suis à la tête du club depuis quatre ans. Ce que nous avons cherché à faire, c’est d’abord structurer le club. Puis, lorsque le club est structuré et que les partenaires sont heureux de l’évolution du club, les résultats viennent naturellement. À nos yeux, les partenaires font partie de la famille », confie Rudy Goy. « Depuis quatre ans, sauf cette année en raison du Covid-19, nous n’avons jamais perdu un partenaire. Au contraire, nous en gagnons quelques-uns chaque année. » C’est le cas par exemple de Ford Groupe Maurin, dont le garage installé à Sallanches sera au côté des Yétis du Mont-Blanc dès la saison 2020/2021. « C’est un nouveau partenaire important que nous accueillons avec plaisir. La pérennisation du club va dans le bon sens. C’est la même chose concernant les collectivités. Alors que le club était en difficulté il y a quelques années, elles nous ont soutenus et ne nous ont pas lâchés. »

 

 

Le Hockey Club Mont-Blanc surfe… ou plutôt patine sur une véritable dynamique qui fait l’unanimité au sein du territoire. « Nous avons une forte culture hockey dans la vallée du Mont Blanc. Par rapport à il y a quatre ans, nous avons triplé la fréquentation. Sur les réseaux sociaux, nous sommes l’un des clubs les plus suivis au sein de notre division », révèle Rudy Goy. Désormais, place donc à la prochaine saison, avec l’arrivée d’Eric Sarlieve, qui remplace Julien Guimard en tant qu’entraîneur de l’équipe première. « Nous avons essayé de garder notre entraîneur, mais il était difficile de s’aligner sur les propositions qui lui ont été faites par d’autres clubs. Nous avons trouvé un nouvel entraîneur qui s’inscrit dans la même philosophie. C’est un grand travailleur, qui connaît les joueurs et le contexte de notre club. Le Hockey Club Mont-Blanc est un club familial avec des joueurs qui sont semi-professionnels, ils ont tous un travail à côté. Il faut en tenir compte dans l’élaboration des entraînements et c’est ce que le coach va faire. La saison prochaine, nous voulons retrouver les play-offs et finir ce que nous n’avons pas pu terminer cette année. »

Olivier Navarranne
Crédit photo : Hockey Club Mont-Blanc
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE