Tennis de table – Stéphane Molliens, dernier tour de table

Stéphane Molliens, légende française du para tennis de table, participera à ses cinquièmes Jeux Paralympiques à Tokyo. Actuellement blessé, le pongiste français de 47 ans compte sur sa force mentale pour aller décrocher les étoiles, une dernière fois.

 

L’histoire a débuté à Athènes en 2004. Elle se conclura à Tokyo en 2021. Deux décennies d’une carrière immense longue de cinq olympiades et auréolée de quatre médailles dont une en or à Rio par équipe en 2016.

Et ce n’est pas une vilaine tendinite au coude le laissant éloigné des tables pendant quatre mois jusqu’en mai qui va freiner l’élan du Mosellan. « Je ne suis adepte ni des chiffres ni des statistiques. Que ce soit les premiers Jeux ou les derniers, l’important est d’être prêt pour être performant. J’ai fait beaucoup de choix pour que ma carrière soit réussie. Ce seront mes derniers Jeux, une décision mûrement réfléchie après Rio. J’espère juste terminer ma carrière d’athlète en ayant pris beaucoup de plaisir de lors de cette dernière compétition. »

 

Pour le sociétaire de Moulins-lès-Metz, le plaisir passera aussi par décrocher une nouvelle médaille. Par équipe, la France est tenante du titre. « On s’est fixé l’objectif de conserver notre rang. En individuel, c’est plus aléatoire. Il faut être prêt le jour J et en bonne forme pendant plusieurs jours. J’espère que je serai suffisamment rétabli pour jouer ma chance à fond. »

 

« Les Jeux, une expérience fabuleuse »

 

S’il clame haut et fort que ce seront ses derniers Jeux en tant qu’athlète, Stéphane Molliens explique sa longévité aussi par la magie et les émotions procurées par les Jeux Paralympiques. « C’est toujours une expérience fabuleuse en termes d’organisation. On est là-bas comme des adultes mais aussi comme des enfants. On a la responsabilité du maillot qu’on porte mais on ne doit pas oublier d’ouvrir les yeux et son esprit à l’événement. Je mesure la chance d’en avoir vécu autant. Les Jeux, ce sont trois ans de mise en place pour être performant et ça fait partie de l’aventure d’une participation aux Jeux. »

 

Stéphane Molliens promet qu’on ne l’y reprendra plus en tant qu’athlète. A 47 ans, il a tant donné à son sport. Mais c’est, très certainement, dans un autre rôle que le pongiste, spécialisé dans la préparation mentale, vivra les Jeux Paralympiques de Paris 2024 puis de Los Angeles 2028. En attendant, l’histoire n’est pas encore tout à fait terminée.

Loïc Feltrin
Crédit photos : DR et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE