Luminothérapie : lutter contre la dépression saisonnière

En hiver, le manque d’ensoleillement peut parfois générer des troubles chez certaines personnes : sommeil perturbé, dépression, fatigue… Face à ces maux, la luminothérapie apparaît comme un remède efficace. À Amnéville-Les-Thermes, la Villa Pompéi, spa thermal dédié au bien-être, propose des cures de luminothérapie. Zoom sur une pratique en plein développement.

 

Apparue à la fin du XIXème siècle, la luminothérapie se développe véritablement au milieu des années 80 lorsque le Docteur Norman E. Rosenthal, psychiatre et chercheur au National Institute of Mental Health, laisse apparaître pour la première fois un lien entre la dépression et le manque de lumière. La luminothérapie devient alors un premier remède aux dépressions saisonnières.

Un effet régulateur sur l’horloge biologique

Concrètement, la luminothérapie consiste à s’exposer face à une lampe spécialement étudiée (sans ultraviolets) reproduisant la lumière naturelle du soleil. Une exposition qui va permettre à la rétine d’inhiber la mélatonine qui est sécrétée le soir pour stimuler le sommeil. La luminothérapie a donc ici un effet régulateur sur l’horloge biologique et donc sur l’état de forme du patient. Ses bienfaits ne s’arrêtent d’ailleurs pas là. Ce type de soin a également des effets sur la croissance cellulaire, sur le renforcement du système immunitaire et peut stimuler le processus de guérison de l’ensemble du corps.

La Villa Pompéi, un spa intégratif

La luminothérapie, la Villa Pompéi à Amnéville en a fait l’une de ses spécialités. Ce centre, qui axe sa stratégie sur le bien-être, est un établissement qui, avec Thermapolis et la cure thermale de Saint-Éloi, font partie du Pôle Thermal d’Amnéville. « Nous entendons faire de Villa Pompéi un spa intégratif. Le terme d’établissement thermal intégratif signifie que nous entendons intégrer dans notre approche du bien-être une dimension de santé préventive, proche des médecines douces. C’est dans cette optique que nous avons décidé de nous équiper d’une rampe de luminothérapie médicale associant ainsi la lumière aux bienfaits de notre source thermale », explique Anne Bello, qui dirige le Pôle Thermal d’Amnéville, avant d’ajouter : « Force est de constater que souvent notre région est confrontée à des hivers interminables et pesants sur le moral de tout un chacun. Dans ce contexte, nous avons engagé une réflexion autour de la mise en place d’une rampe de luminothérapie médicale. Tous nos projets de développement sont menés en concertation avec la communauté médicale. En effet, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi ! À chaque projet, nous engageons notre réputation de pôle thermal de référence. »

La dépression saisonnière n’est pas la seule pathologie traitée

Depuis le lancement de cette offre, les réservations sont nombreuses. Et pour cause ! Outre la dépression saisonnière, la luminothérapie aide à soigner bien d’autres maux : fatigue chronique, baby-blues, décalage horaire, problèmes d’acné ou de psoriasis… Les résultats se renforcent par une utilisation répétée et continue. « C’est ainsi que, de novembre à mars, nous proposons plusieurs formules, à la séance ou sous forme de cure sur plusieurs semaines », conclut Anne Bello.

Par Laurence Théry
Crédit photo : DR
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE