10/24/2020

Succès au rendez-vous pour les 24 Heures du Mans virtuelles

La toute première édition des 24 Heures du Mans virtuelles relevait le défi colossal de rassembler 200 pilotes de 37 nationalités différentes, dont 120 au volant de 30 ORECA 07, pour vivre la plus grande course d’Endurance esport au monde.

À l’issue d’une bagarre intense, c’est finalement l’Oreca 07 du Team Rebellion Williams Esport #1 pilotée par Louis Delétraz, Raffaele Marciello, Nikodem Wisniewski et Kuba Brzezinski qui s’inscrit dans l’histoire du simracing en remportant la première édition virtuelle des 24 Heures du Mans. Si le Team Rebellion Racing a pu nourrir quelques temps l’espoir de décrocher le doublé grâce à la LMP #13, c’est l’ORECA 07 Bykolles Burst Esport flanquée du numéro 4 qui monte sur la deuxième marche du podium. Au terme d’une bataille coriace, le destin des trois premières voitures s’est finalement scellé à 20 minutes de l’arrivée.
 

 
« Toute l’équipe ORECA est très heureuse de voir le Team Rebellion, son partenaire en Championnat du Monde d’Endurance, remporter les 24 Heures du Mans virtuelles ! Cette magnifique victoire nous influe une pression positive pour la course réelle qui se déroulera au mois de septembre. Je tiens à féliciter tout particulièrement l’un de nos pilotes pour sa belle prestation : Louis Delétraz.  Bravo à tous les concurrents qui ont participé à cette première mondiale ainsi qu’à tous ceux qui sont allés au bout de ces 24 heures de course, certainement toutes aussi éprouvantes qu’en conditions réelles. Enfin, je tiens à féliciter très fortement l’Automobile Club de l’Ouest, l’équipe du WEC, la Fédération Internationale de l’Automobile ainsi que Motorsport Games qui ont su mettre en place un dispositif exceptionnel nous permettant de patienter jusqu’en septembre pour vivre notre passion tous ensemble ! Un grand bravo à tous pour la réalisation parfaite de cet événement hors norme », explique Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Clément Marin / DPPI
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE